Portfolio – Les championnats de France de kitesurf

Pendant quatre jours, dans des conditions souvent compliquées, les meilleurs kitesurfeurs français spécialistes de longue distance se sont expliqués sur les plans d’eau de la Côte de Granit Rose. Mais en quoi consiste vraiment cette discipline ? Explications en images.

Du 30 septembre au 3 octobre, la Côte de Granit Rose a servi de cadre à la cinquième et dernière manche de ces championnats de France. Entre Trestraou (Perros-Guirec), et Tresmeur (Trébeurden), suivant la direction du vent, les kitesurfeurs venus de toute la France ont dû s’adapter au changement rapide de la météo bretonne.

Au lancement de chaque manche, pas facile pour les soixante kitesurfeurs de franchir la ligne de départ sans accroc. Lors du premier départ du championnat de France, jeudi 30 septembre, dans des conditions dantesques, plusieurs rideurs ont emmêlé leurs voiles, obligeant les organisateurs à repousser l’heure de départ.

Dès les premiers mètres du parcours de 10 miles (plus de 16 kilomètres, NDLR), les meilleurs s’échappent rapidement. Les écarts entre professionnels et amateurs sont importants. Les qualités d’un bon rideur sont nombreuses : bien préparé physiquement, bon navigateur… Aussi, mieux vaut avoir un budget conséquent afin d’acheter des voiles de différentes tailles et savoir s’adapter à la vitesse du vent.

La houle n’est pas vraiment un problème pour les rideurs et leurs voiles hautes en couleur. Malgré tout, les conditions météorologiques peuvent être problématiques pour les kitesurfeurs. Lors de la première journée de ces championnats, une violente averse a engendré une baisse de la vitesse du vent, forçant les sportifs à changer de taille de voile en catastrophe.

Seul moment « critique », le passage d’une bouée à plusieurs. Les problèmes sont rares, mais attention à ne pas emmêler les voiles. Les kitesurfeurs spécialistes de longue distance ont l’habitude de gérer ces situations.

Sur leurs planches, les rideurs atteignent facilement 10 nœuds (soit 18 km/h). En speed, une autre discipline de kitesurf, le record du monde pointe à 51 nœuds.

[nggallery id=4]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.