12 000 Trégorrois dans les rues de Lannion

Jamais ils n’avaient été aussi nombreux. Pour la quatrième fois depuis la rentrée, les Trégorrois sont descendus en masse dans les rues lannionnaises pour manifester leur rejet de la réforme des retraites. Ce mardi 12 octobre, ils étaient 12 000, soit un record depuis le début de la mobilisation.


Votée à l’assemblée, en passe de l’être au sénat, la réforme des retraites ne rencontre pourtant pas l’adhésion populaire. Au contraire, chaque journée de mobilisation syndicale fait descendre davantage de salariés dans les rues. Des salariés qui en ce 12 octobre ont vu des centaines de lycéens et étudiants les rejoindre dans leur lutte.


A Lannion, sous un soleil radieux, 12 000 manifestants ont formé le plus grand cortège trégorrois depuis la crise des télécoms, au milieu des années 90. Pour les syndicats, c’est 4 000 de plus que le 2 octobre dernier, qui constituait déjà une référence en terme de mobilisation.

Très visibles et très remontés, les lycéens ont donné à cette manifestation l’entrain qu’il manquait aux précédents défilés. Venus pour l’essentiel du lycée Félix Le Dantec de Lannion, mais aussi du lycée Joseph Savina de Tréguier, les jeunes ont pris la tête de la manifestation aux côtés des représentants syndicaux. Certains étaient même affublés aux couleurs de la CGT ou de la CFDT. Tout au long du parcours, c’est eux qui ont entonné les slogans contre la réforme des retraites et le gouvernement.

Dans le reste des Côtes-d’Armor, les manifestations atteignent également des sommets rarement égalés. A Saint-Brieuc, les syndicats annoncent 40 000 manifestants (12 000 pour la police), à Dinan ils étaient 5 000, comme à Guingamp. Dans tous ces cas, la présence de la jeunesse marque une nouveauté. Preuve en est les 200 lycéens qui ont créé un cortège spontané à Rostrenen.

Lors des discours prononcés par les représentants syndicaux en début de rassemblement, un nouveau rendez-vous lannionnais à été donné pour samedi, de nouveau à 11 heures sur le parking de la Poste.

Photos de Célia Caradec et Sylvain Ernault

Auteur et administrateur de So Ouest devenu Report Ouest de la création du magazine en ligne en 2010 à mon départ de l'IUT de Lannion en 2012. Des bureaux de vote aux tribunes du Roudourou, du studio de TTU à la prairie de Kerampuilh. Actuellement journaliste et cofondateur du webzine « La Déviation ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.