De Pong à la Wii, la route est longue…

Qui dit jeux vidéos, dit course à l’innovation, dans laquelle s’opposent aujourd’hui la Wii de Nintendo, la XBox 360 de Microsoft et la PS3 de Sony. Mais avant cette septième génération, bon nombre de consoles se sont affrontées au cours des quarante années passées. Une partie d’entre elles étaient en démonstration au salon du jeu vidéo de Brest : découvertes pour certains, souvenirs pour d’autres…

Course de F1 en 3D
Course de F1 en 3D

Bien calé dans son siège baquet, le quidam de Brest ou d’ailleurs franchit la ligne d’arrivée du grand prix de São Paulo. Devant lui, la route, la foule qui l’acclame. Derrière, des visiteurs impatients de prendre sa place.

Un joueur s’empresse d’enfiler les lunettes et le chasse pour s’asseoir face au « tri-écran ». S’il est un stand du salon du jeu vidéo qui ne désemplit pas, c’est bien celui de Génération PC-29, Asus, et Cooler Master, sur lequel il est possible de s’essayer à la 3D.

On en oublierait presque nos bonnes vieilles consoles de salon en deux dimensions, mais qui nous passionnaient tout autant il y a de ça quelques ans. L’espace retrogaming est là pour les rappeler à nos bons souvenirs.

On y jongle entre les NES, Nintendo 64 ou Megadrive, prêtées par des bénévoles. En solo ou à plusieurs, il est possible de jouer à Tekken ou Street Fighter, célèbres jeux de combat ou encore à Crash Bandicoot, jeu de plateforme où l’on incarne un fameux marsupial roux.

L'espace retrogaming, 30 années de consoles
L’espace retrogaming, 30 années de consoles

Plus loin, on trouve même une Neo Geo, console rare lancée en 1990, capable de rivaliser avec les bornes d’arcade disponibles dans les salles de jeux de l’époque.

Ses capacités techniques la rendirent très onéreuse à sa commercialisation. Les jeux de cette console, notamment Magician Lord, qu’on pouvait tester au salon, ont une très bonne qualité graphique pour leur âge. On y joue avec une manette de la taille d’un petit ordinateur portable, posée sur les genoux.

Bien sûr, les grands classiques ne sont pas oubliés. On peut tester Pong, considéré comme le premier jeu vidéo grand public (1975) sur un… écran tactile dernier cri, présenté par Microsoft !

La « cocktail table », un prototype de table basse qui contient 60 jeux des années 80, permet aux papas d’écraser leur fiston sur PacMan ou Space InvadersMario Kart et Donkey Kong ont chacun leur espace dédié, avec des consoles rangées de la plus ancienne à la plus récente. Où l’on se rend compte que les grandes licences actuelles dépassent les générations.

Pong sur écran tactile
Pong sur écran tactile

Les jeux musicaux sont aussi à l’honneur. Gratter sur Guitar Hero ou scratcher sur DJ Hero pour les plus musiciens, chanter sur Singstar pour les mélomanes, il y en a pour tous les goûts.

Avec les jeux vidéos, on peut aussi entrer dans la peau d’un Gipsy King et s’affronter dans un duel de maracas… Enfin, le jeu Just Dance, sur Wii, a donné lieu à plusieurs démonstrations sur la grande scène, avec parfois des participants plutôt inattendus (oui, les garçons aiment danser !).

Partie de Just Dance sur la grande scène
Partie de Just Dance sur la grande scène

Sauter à ski, jouer au tennis, se battre contre Pikachu… La Fnac mettait à disposition des visiteurs un bon nombre de consoles dernier cri, notamment la Playstation Move, concurrente de la Wii.

Néanmoins, les visiteurs sont repartis sans avoir testé le système de reconnaissance de mouvement Kinect de la Xbox 360.

A la grande déception des visiteurs, le nouveau périphérique permettant de jouer sans manette était absent du salon. La course à l’innovation est parfois trop rapide !

[nggallery id=7]

Célia Caradec

Célia Caradec

Présidente de So Ouest 2010-2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.