Aunis La Rochelle défait Rennes

Non. Rennes n’y arrive pas, en particulier à domicile, les faits sont là ! Après cette nouvelle défaite, les lionnes sont au pied du mur alors que le championnat est déjà bien entamé. Même si elles ne sont pas relégables, qu’il y a encore des équipes derrière, la situation est délicate et Olivier Mantes semble sans solution.

Les matchs se suivent et se ressemblent à Rapatel cette saison. C’est compliqué, c’est poussif, ça manque de cohésion… bref, le RMH n’est pas au niveau. Dans les tout premiers matchs, on pouvait reprocher un manque d’application offensif, à en voir certains scores à la mi-temps. Ce dimanche ce fut l’inverse. L’attaque était plutôt opérationnelle mais la défense ne répondait plus. Si Laure Guillet parvenait à garder son équipe à flot depuis quelques semaines, elle a eu elle aussi une période faible, moins de régularité dans ce match face à Aunis, et la différence s’est faite sentir aussi là dessus.

A quand le réveil ?
Si le public particulièrement amorphe n’a pas permis au RMH d’inverser la tendance, on a surtout lu le dépit gagner le visage du président, Vincent Guyomard,  au fur et à mesure que les minutes se sont égrainées. Et ce match s’est, comme les précédents, joué au mental. Aunis l’a clairement emporté sur la régularité et un plus grand sérieux défensif, notamment en fin de première période. Et là on ne comprend pas que les filles d’Olivier Mantes n’arrive pas à équilibrer leur match. On se souvient que le match contre Saint Germain Blavozy avait été perdu sur les débuts de mi-temps, en mode « diesel ». Là ce fut le contraire. les rennaises très appliquées en début de match ont pris les choses en main face à leurs adversaires (4-2) et ont craqué dans les 10 dernières minutes. Et courir après le score, surtout avec un retard de 5 buts, c’est plus que compliqué à gérer. Alors voilà. Aunis s’en sors avec un bel écart, remonte au classement, les écarts se creusent, on est véritablement à un tournant de la saison et revoir l’objectif au maintient ne serait pas si irréel avant le match contre Lille (3 Décembre) à la Lande Guérin à Acigné.

…pour un réveil à domicile ?

Pour les autres résultats de handball dans l’ouest

Chez les filles, l’Arvor 29 s’est imposé 3 fois contre Besançon en une semaine, dont le joli succès de jeudi 30 à 21 pour le compte de la Coupe de la ligue et qui les qualifie pour les finales qui se dérouleront du 28 au 30 décembre prochain. Les protégées de Laurent Bezeau jouent ce dimanche à Issy-Paris (17h).
Le Nantes LA s’est très largement imposé hier soir à domicile contre Yutz (35-23). Un match qui donne un bon bol d’air puisque l’apprentissage de la D2 n’est pourtant pas facile pour les nantaises : avec 2 victoires et 6 défaites en 8 journées, elles pointent à la 11e place dans ce championnat à 14 équipes.

Côté garçons : l’OC Cesson retrouve des couleurs après ça victoire à Paris, 26-28, vendredi soir. Les coéquipiers de Romain Ternel restent cependant coincés à la 12e place dans un championnat complètement fou, puisqu’en dehors de Montpellier qui se balade encore cette saison et Chambéry qui tient son rang en étant toujours invaincu, les 12 autres équipes se tiennent en 6 points seulement ! Le prochain match des irréductibles aura lieu dimanche prochain à Créteil (4e).
Pour ce qui est de la N1, rien ne va plus à Lanester ! Les morbihanais, bons derniers du championnat, habitués à jouer le haut de tableau depuis plusieurs saisons voire à échouer au pied du podium, totalisent 6 défaites en… 6 matchs ! Dernière en date : 35-28 à Lormont (banlieue bordelaise) hier soir. Le Cercle Paul Bert se porte un peu mieux pour sa première saison en N1. Avec 2 victoires ils sont 10e.

Erratum : la diffusion de la rencontre de la semaine dernière a été annulée pour cause de problèmes techniques. Veuillez nous excuser pour cet incident.

Maxime Nédelec

Maxime Nédelec

Maxime Nédelec

Latest posts by Maxime Nédelec (see all)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.