Guingamp repart de l’avant

L’En Avant Guingamp a mis fin à une série de quatre revers consécutifs en s’imposant mardi soir sur sa pelouse face au FC Nantes (2-0). Une victoire qui relance les Bretons dans la course au podium et qui redonne confiance à une équipe dans le doute.

Deux minutes synonymes de bonheur. Deux minutes synonymes de délivrance. Deux étincelles qui ont réchauffé tout un stade et une pelouse gelée. Deux minutes et deux buts pour l’En Avant de Guingamp signés du capitaine Mathis et de la dernière recrue Manganne. Deux buts synonymes de coup d’arrêt pour les Nantais qui restaient sur deux succès consécutifs et qui ambitionnaient de se rapprocher du trio de tête. La rencontre d’hier soir entre Guingamp et Nantes à l’occasion du match avancé de la 20e journée de Ligue 2 a donc basculé en 120 secondes. Une broutille sur l’ensemble de la saison, mais aux répercussions lourdes sur les ambitions des deux équipes.

La « furia » costarmoricaine

Le milieu de deuxième mi-temps a été fatal pour des Canaries qui ont payé lourdement un relâchement défensif. 67e minute : joli mouvement des Guingampais qui partent côté gauche. Le ballon arrive aux abords de la surface et Knockaert surprend la défense adverse en alertant Atik à l’opposé d’une jolie transversale. Celui-ci remise la balle en une touche pour son capitaine Mathis qui crucifie le gardien nantais Riou d’un joli plat du pied. 68e minute : sur l’engagement, Knockaert, auteur d’un bon match, récupère le ballon et lance aussitôt dans la profondeur Manganne qui prend de vitesse une défense nantaise pataude. En pleine course, ce dernier reprend le ballon qui va se loger dans le petit filet de Riou battu pour la deuxième fois en deux minutes. Deux minutes et deux buts salvateurs pour les Costarmoricains qui se sortent de la malchance qui commençait à les poursuivre depuis quelques matchs. « Ce soir on a été très costaud collectivement et individuellement. Ce match n’était pas facile à aborder et le résultat de ce soir récompense les bonnes intentions des joueurs » analyse Jocelyn Gourvennec à l’issue de la rencontre.

Nantes a laissé passer sa chance

Deux rayons de soleil qui éclaire une soirée marquée par l’envie et la détermination des Costarmoricains qui n’ont jamais renoncé après une première mi-temps à l’avantage des visiteurs en termes d’occasions franches. Venus pour jouer en contre au Roudourou, les Nantais ont cru par deux fois que cette tactique allait s’avérer payante. Dès la 6e minute, Djordjevic reprenait de l’extérieur du gauche un centre de Pancrate que Planté détournait d’une main ferme. Djordevic, peu en verve hier soir, se voyait offrir une nouvelle balle de but à la 30e minute dans un face à face avec le gardien qu’il ratait d’une frappe trop croisée. Deux occasions laissées en route qui coutent très cher aux Canaries. Landry Chauvin, l’entraîneur des Canaries stigmatisait d’ailleurs le manque de réalisme de ses joueurs : « à la mi-temps, il y aurait dû avoir 1-0 pour nous. On a été trop brouillon et on a manqué d’efficacité devant le but. » Et l’entraîneur nantais d’en ajouter une couche sur le manque de concentration de ses troupes :  » sur les 90 minutes on a manqué de rigueur. Même si le plan de jeu a été respecté, on a laissé échapper la rencontre sur des errances défensives. Pour le moment, on n’est pas encore assez costauds mentalement pour ce genre de match.« 

Guingamp reste au contact du podium

Si du côté des Canaries on a fait preuve d’une certaine fébrilité, l’entraîneur guingampais soulignait la force de caractère de son équipe. Un mental qui leur a permis de s’extirper de la spirale négative des trois revers consécutifs subis en Ligue 2 et de se rapprocher du podium. « Cette victoire permet de remobiliser les joueurs et de conserver l’ambition du groupe. La deuxième partie de championnat sera très âpre et il ne fallait pas lâcher des points face à une équipe comme Nantes qui vise les premières places, » ajoute Joscelin Gouvernnec, l’entraîneur de Guingamp. D’un point de vue comptable, la bonne affaire est pour les Bretons : en attendant les derniers résultats de la 20e journée, ils se rapprochent à deux points de la troisième place. Si Guingamp n’a pas gagné son billet pour la Ligue 1, deux minutes ont suffi pour que cette perspective continue d’effleurer leur esprit.

Julien Chaillou

Latest posts by Julien Chaillou (see all)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.