Un Bruit qui Court à Lannion

Neuf étudiants, un an de travail, quatre concerts, le tout pour le plaisir de plus de 300 personnes. C’est le festival Bruit qui Court qui s’est déroulé samedi soir à la salle des Ursulines de Lannion. Pour la quatrième année consécutive, des élèves de l’Enssat ont organisé cette soirée ouverte à tous.

Chaque année les étudiants de l’Enssat réalisent des projets de management. Cette année encore d’autres élèves ont repris le flambeau du festival Bruit qui Court. Une organisation qui leur a demandé du temps, de l’énergie mais le résultat en a valu la peine. Samedi, après avoir fait profiter aux rues Lannionnaises d’un défilé de fanfare dans le cadre de cet événement, les concerts ont débuté dès 20 heures.

C’est sur un air de rock anglais qu’ont été accueillis les premiers festivaliers : Killroya ouvert le bal. Ce groupe âgé de seulement quelques mois a donné toute son énergie pour assurer la première heure de la soirée. Les trois musiciens repérés au tremplin du festival quelques semaines auparavant, n’ont pas déçu. Leur prestation a contribué à la réputation de la soirée : des concerts de qualité et un festival qui « musicalement était vraiment à la hauteur des attentes« , confie Baptiste, le chef de ce projet.

Doist!, un duo de choc. Crédits Alain Marie.

Lui et ses huit autres camarades ont fait le bon choix quand à la suite de la programmation.

Un groupe trégorrois, tout d’abord,  entre rock et blues des années 70. Dyp Project a joué ses meilleurs morceaux avant de laisser la place au tant attendu, Epsylon. Ces sept musiciens sont montés sur scène pour charmer le public. Avec leurs mélodies entre rock et musique traditionnelle, les Nantais s’inscrivent dans la lignée de Matmatah.

Epsylon n’aura pas fait le voyage pour rien, ce concert a été l’un des plus appréciés. Pour terminer la soirée, Doist! a fait danser le public. Le duo s’est fait remarqué par ses rifts de guitare métalleux et ses accords de synthé : un son électronique et dynamique pour clore cette soirée.

Pour les organisateurs le résultat est plutôt positif. Les visiteurs se sont faits plus rares que l’année précédente mais d’après Baptiste les personnes présentes étaient très contentes. L’avis est unanime : cette soirée était musicalement de qualité. Un projet donc, satisfaisant pour le public, les groupes et les étudiants.


Pauline De Deus

Pauline De Deus

Pauline De Deus

Latest posts by Pauline De Deus (see all)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.