La gauche sur la voie d’une majorité absolue

Entre 312 et 385 sièges pour la gauche

Participation nationale = 57,23 %

Bipartisme confirmé

Bayrou, Yade, Mélenchon, Royal bousculés

La participation des électeurs, sous les 60 %, est historiquement très basse et remet en cause le calendrier électoral qui rend inaudible la campagne législative. Celle-ci se déroule dans l’ombre de la présidentielle. Dans ce contexte, c’est la mobilisation de chaque électorat qui fait la différence. Les surprises ne sont donc pas à exclure au second tour (cf. 2007), même si le PS est en position de force ce soir.

La gauche majoritaire, le PS hégémonique a déjà 23 élus

Seul le Parti socialiste peut se réjouir des résultats de ce 1er tour des législatives. Aucun des ministres candidats ne semblent être inquiétés ce soir. Six sont élus dès le 1er tour, dont le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, qui a mené la campagne avec Martine Aubry. La majorité absolue est en ligne de mire. Cette performance n’était pas assurée tant l’écart était faible entre François Hollande et Nicolas Sarkozy au second tout de la présidentielle il y a un mois. Une dissonance toutefois, Ségolène Royal – investie par le PS à La Rochelle – est en ballotage avec le dissident du parti. Malgré sa première place, un vote des électeurs de droite pour la faire trébucher pourrait lui coûter le perchoir.

assemblee-nationale-projection-10-juin-2012Europe-écologie-les-Verts réalise une contreperformance majeure. 63 circonscriptions étaient réservées par le PS à son allié. Les écologistes devaient ainsi obtenir un groupe à l’Assemblée. Or, beaucoup de dissidents socialistes sont arrivés devant les Verts investis par le PS. Cécile Duflot se garde bien de noircir le tableau elle qui, ministre et chef d’EELV, frôle l’élection au 1er tour à Paris.

Le Front de Gauche passe une très mauvaise soirée. Jean-Luc Mélenchon est éliminé ce soir dans la circonscription d’Hénin-Beaumont, où Marine Le Pen est largement en tête et le socialiste Philippe Kémel deuxième. Pire, la députée sortante Martine Billard, co-présidente du PG, est éliminée dès le 1er tour dans la 5e circonscription de Paris. Les communistes et leurs alliés ne sont pas certains d’obtenir de groupe à l’Assemblée.

Le Modem coule avec son leader emblématique. Dans son fief palois, François Bayrou obtient moins de voix que la socialiste Nathalie Chavanne. Une triangulaire avec l’UMP devrait lui être fatale. Au niveau national, le Modem obtient moins de 2 % des suffrages, un score confidentiel qui traduit la fin d’une aventure politique. Le centre indépendant n’existe plus ce soir.

L’UMP perdrait entre 50 et 100 sièges par rapport à la précédente législature. Tout indique que la majorité basculera à gauche dans une semaine. Dans la logique du scrutin présidentiel, la droite parlementaire rétrograde au niveau de 1997. Le noyau dur de la droite reste néanmoins puissant. Une figure de la Sarkozye disparaît. Rama Yade est éliminée à Asnières-Colombes-sud (Hauts-de-Seine). Membre du Parti radical de Jean-Louis Borloo, allié à l’UMP, elle n’obtient que 14 % des voix.

Le FN réalise des scores mitigés. Marine Le Pen arrive en tête à Hénin-Beaumont, mais l’union de la gauche pourrait l’empêcher d’accéder au Palais Bourbon à l’issue du second tour. Gilbert Collard, en tête dans sa circonscription du Gard, s’implante en Camargue. Le parti perd toutefois près de 5 points par rapport au 1er tour de la présidentielle. Les difficultés financières nées du très mauvais score de 2007 s’éloignent pour l’extrême droite.

assemblee-nationale-10-juin-2012Dans l’ouest, plusieurs milliers d’électeurs ne devront pas se déplacer vers les urnes le 17 juin. Si aucun candidat n’est élu en Bretagne, ce n’est pas le cas dans les Pays-de-la-Loire. Les socialistes Jean-Marc Ayrault, Dominique Raimbourg et Marie-Odile Bouille sont tous les trois plébiscités en Loire-Atlantique.

La MPF Véronique Besse, 57 % dans la 4e circonscription de Vendée, maintient la tradition souverainiste et catholique de son département. Dans la Mayenne, l’UMP Yannick Favennec obtient également la majorité absolue.

En Normandie, Bernard Cazeneuve, ministre PS et maire de Cherbourg, laissera sans surprise son siège à l’Assemblée à son suppléant.

Côtes d’Armor – bilan

Le fait notable du premier dans les Côtes-d’Armor est la défaite de Michel Balbot à Guingamp. Investi par le PS dans le cadre des accords nationaux avec EELV, le candidat n’obtient que 12,4 % des suffrages dans un pays très à gauche. C’est la maire de Guingamp Annie Le Houérou, exclue du PS pour s’être présentée en dissidence, qui sort en tête (32 %), devant l’UMP Valérie Garcia (18 %). Elle profitera notamment du score du candidat Front de Gauche Gérard Lahéllec. Lui qui avait une carte à jouer, n’est que 3e avec 16,3 %.

L’UMP peut se réjouir que son baron local Marc Le Fur ne succombe pas à la poussée de la gauche. Dans la circonscription de Lamballe, l’addition de ses voix à celle du FN Pierre-Marie Launay peut lui permettre de garder son siège à l’Assemblée. Attention toutefois à un sursaut de mobilisation de la gauche derrière le maire de Lamballe Loïc Cauret qui pourrait inverser la tendance.

1ère circo – Lesage (PS) 46,69 % ; Grondin (UMP) 25,17 %

2e circo – Le Dissez (PS) 42,43 % ; Vaspart (UMP) 27,66 %

3e circo – Le Fur (UMP) 46,64 % ; Cauret (PS) 37,86 %

4e circo – Le Houérou (DVG) 32,02 % ; Garcia (UMP) : 18,28 %

5e circo – Erhel (PS) 46,19 % ; Lec’hvien (UMP) 26,04 %

* Lannion-Paimpol – Résultats définitifs

Le Parti socialiste pouvait raisonnablement espérer une victoire de Corinne Erhel dès le 10 juin. La candidate à sa réélection devra finalement passer par le second tour, malgré une très bonne performance face à Xavier Lec’hvien. Le candidat UMP, dont les soutiens s’effritent (lire notre reportage) perd dans sa propre commune de Ploubazlanec. Le FN réalise un score historiquement très élevé dans cette circonscription d’habitude étanche aux idées d »extrême droite. Le Front de Gauche n’est que 4e, sous la barre des 8 %. L’écologiste Marie-Pascale Martin est la dernière au-dessus des 5 %. L’UDB réalise un mauvais résultat.

Corinne Erhel (PS). 46,19 %

Xavier Lec’hvien (UMP). 26,04 %

Jeanne-Marie Fernagut (FN). 9,60 %

Claudine Féjean (Front de gauche). 7,82 %

Marie-Pascale Martin (EELV). 5,88 %

Philippe Coulau (UDB). 2,18 %

Katell Rivoal (NPA). 0,67 %

Claude Guillemain (Bretagne nous avons foi en toi). 0,66 %

Yann Gueguen (LO). 0,58 %

Denis Moulin (POI). 0,40 %

Sylvain Ernault
Auteur et administrateur de So Ouest devenu Report Ouest de la création du magazine en ligne en 2010 à mon départ de l'IUT de Lannion en 2012. Des bureaux de vote aux tribunes du Roudourou, du studio de TTU à la prairie de Kerampuilh. Actuellement journaliste et cofondateur du webzine « La Déviation ».
Sylvain Ernault
Sylvain Ernault

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.