Un très bon samedi soir aux Francofolies

Félix, habitué des festivals, vous fait vivre ses Francofolies, ses premières, dans l’envers du décor. La chronique du jour est à mettre en opposition avec celle de jeudi soir. Pourquoi me diriez-vous? Parce-que l’ambiance tant attendue depuis le début du festival est enfin arrivée.

Alors certes la soirée d’hier soir a perdu en qualité musicale à l’image d’Izia qui gueule plus qu’elle ne chante mais les spectateurs étaient satisfaits et démonstratifs à l’inverse des soirs précédents. Même les agents de sécurité dans la fosse ont été sollicités par des slameurs heureux de faire quelques dizaines de mètres au-dessus du public.

Le plus chanceux, pour l’anecdote, avait un chapeau orange (voir la troisième chronique, NDLR), est passé à la télé et… a visité la fosse. Pas de quoi le troubler. Il en est sorti une trentaine de secondes plus tard, tenu virilement par la capuche, par le chef de la sécurité de la grande scène. Et au sermon de l’agent il répondit « Non mais attendez, on est au festival, laissez-moi slamer en paix si je le veux ! »

Pour le troisième soir sur la grande scène, est arrivé une nouvelle fois gagnant un groupe, d’une dizaine de personnes à majorité féminine, incarné par une mascotte représentant un Angry Birds. Je dis gagnantes puisque ces jeunes filles en fleur sont tout le temps là, dès l’ouverture des portes, piquant un sprint pour s’accrocher aux barrières durant les sept heures de concert.

L’oiseau en vie a été aperçu sur notre pellicule photographique dans les mains de Julien Doré ainsi qu’une bonne trentaine de fois depuis le 11 juillet sur les écrans de Saint d’Acre. Du coup sur France 4 également.

Pour conclure cette courte chronique du jour, l’ambiance d’hier soir a été celle qu’on attend d’un festival, c’est-à-dire démonstrative et communicative, à l’image du public présent à la coursive pour applaudir en masse Kerry James. Il n’aura suffit que de vingt minutes au rappeur guadeloupéen pour lancer une standing ovation dans toute la salle.

Parcourez notre dossier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.