« Guingamp dans les trois premiers, c’est notre objectif»

Arrivé à Guingamp en juillet 2011 pour garder les buts du club costarmoricain, Vincent Planté est aujourd’hui la doublure du jeune Mamadou Samassa. Une situation peu évidente pour un gardien qui totalise une centaine de matchs de Ligue 1. Entretien.

Vincent, comment vas-tu ?

Tout va bien ! Le club se porte bien et les performances de ceux qui jouent sont plutôt satisfaisantes. Je suis évidemment toujours un peu déçu de ne pas jouer mais Mamad (ndlr : Mamadou Samassa, le gardien titulaire de l’EAG) réalise de bonnes performances… Et c’est aussi parce-que je lui mets la pression !

Mon ambition pour cette année est de récupérer une place de titulaire. Cela ne va pas être chose facile au vue des performances de Mamad. Après, essayer de faire monter le club en Ligue 1 est un beau challenge pour l’équipe. J’espère voir Guingamp dans les trois premiers. C’est l’objectif que l’on s’est fixé tous ensemble dans le vestiaire, et on compte bien y arriver (ndlr : Guingamp est aujourd’hui 10ème avec 6 points de retard sur les 3 premiers de Ligue 2).

 J’espère voir Guingamp dans les trois premiers, c’est l’objectif que l’on s’est fixé.

Quelles sont les équipes de Ligue 2 qui t’impressionnent le plus ?

Pour l’instant, parmi celles contre qui l’on a joué, c’est clairement Monaco qui m’a le plus impressionné. Cette équipe a une belle capacité de réaction et des joueurs qui se projettent vite vers l’avant. En plus, ils ont un buteur impressionnant, Ibrahima Touré. Il ne faut pas lui laisser un ballon, sinon ça fait mouche (ndlr : l’attaquant sénégalais a marqué 9 buts en 9 matchs cette saison).

Titulaire indiscutable au Stade Malherbe Caen, très apprécié par le public de d’Ornano, ne regrettes-tu pas d’avoir quitté la Normandie après la descente du club en 2009 ?

Des regrets oui, j’en ai. Maintenant il faut aussi savoir que j’ai été poussé vers la sortie. Il existe des détails que très peu de personnes connaissent mais cela reste personnel, d’ordre privé. Je n’ai cependant pas de regrets d’être allé à Saint-Étienne. Mon passage chez les Verts restera comme une bonne expérience, même si cela ne s’est pas toujours bien passé… C’est toujours embêtant de faire une saison blanche après avoir fait quatre saisons raisonnables (ndlr : Vincent n’a joué que 3 matchs à Saint-Etienne lors de la saison 2009/2010, après avoir enchaîné quatre saisons à plus de 30 matchs avec Caen, dont deux en L1. Il finit d’ailleurs dans le top 4 des meilleurs gardiens de L1 lors de la saison 2007/2008)

À Caen, j’ai été poussé vers la sortie.

Qu’est-ce qu’il t’a manqué pour t’imposer à Saint-Étienne ?

Je ne peux pas répondre à cette question.

En tant que jeune trentenaire (ndlr : Vincent aura 32 ans le 19 novembre), quelle suite souhaites-tu donner à ta carrière ?

Il me reste deux ans de contrat à l’EAG. Je ne sais pas de quoi sera fait l’avenir. Vais-je rester ici ? Signer ailleurs ? Je verrai en temps voulu.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *