« On ne sait jamais ce qui se passe dans la tête d’un gorille »

Massimiliano Nardulli, programmateur du Festival européen du film court, nous avait promis une 27e édition décalée. L’homme aux baskets rouges s’est donc collé à notre interview pas comme les autres. Le principe : des questions cocasses qui correspondent chacun à un film, des réponses du tac au tac.

Écoutez l’interview décalée de Massi

Explique-nous l’herméneutique.

L’herméneutique, wahou !

La seule chose que je peux vous dire c’est qu’Alexei, le réalisateur du film, je l’ai rencontré dans des endroits improbables. Le film, je pense qu’il lui ressemble. Alexei lui-même c’est l’herméneutique pour moi. Et si vous le voyez à Brest, perdu à 5 heures ou 6 heures du matin, vous comprendrez son film sinon… c’est impossible à comprendre !

C’est qui la personne la plus malheureuse du festival ?

Ouhhh ça c’est bien comme question. Le plus malheureux… C’est celui qui arrive en retard dans une séance de compétition sans doute. Ou celui qui arrive en retard dans plusieurs compétitions, c’est encore plus malheureux.

Massi, programmateur décalé ! Crédits Sylvain Ernault

Tu es plutôt Christiano Ronaldo ou Lionel Messi ?

Messi. Parce que moi c’est Massi… Messi… Déjà y’a une consonance pas mal.

C’est quoi ton nom de catcheur ?

Wahou. Ah, ça c’est dur. Mon nom de catcheur… Ouhhh… Je sais pas. J’aime bien le Tiger Boy en fait. Je trouve que c’est pas mal, le Tiger c’est pas mal.

C’est quoi le pire : être enfermé dans un ascenseur avec un gorille ou être attaché au sol alors qu’un escargot géant arrive ?

Avec un gorille dans l’ascenseur quand même. On ne sait jamais ce qui se passe dans la tête d’un gorille.

Qu’est-ce-qui compte, le voyage ou la destination ?

Le voyage. C’est toujours le moment où tu fais des rencontres. Après quand tu es arrivé c’est bon, c’est fini, tu es déjà là ! Mais le voyage c’est vraiment la magie.

C’est quoi la dernière chose que tu as perdue puis retrouvée ?

Mon portable, tous les jours, dix fois par jour !

Quel cadeau pourrais-tu enterrer ?

… Un bouquin. Sans doute un bouquin.

Devant combien de personnes tu serais capable de poser nu ?

Ça dépend de combien de bières j’ai bu. Voilà.

Ça peut être facilement devant tout le monde, je suis pas énormément pudique.

Combien font 2+2 ?

Combien de ? Font 2+2 ? 2.

Bonus : Rigid Regime, le film le plus fou du festival

Il faisait partie des cinq films décalés de la sélection Brest Parano. Rigid Regime met en scène un chinois manchot et bientôt unijambiste. Mais pourquoi donc Massimiliano a-t-il sélectionné cet OFNI (Objet filmique non identifié) ? « J’étais dans une toute petite ville des Pays-Bas… Pendant une soirée un peu arrosée on m’a montré le film. J’ai tout de suite voulu le présenter à Brest !« 


Voir Rigid Regime en version intégrale

Rigid Regim, de Erkka Nissinen, 13 minutes, Finlande, janvier 2012

Célia Caradec

Célia Caradec

Présidente de So Ouest 2010-2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.