Rock’N Solex, des étudiants, des solex et du son !

Le festival étudiant envahira du 8 au 12 mai prochain le campus de Beaulieu à Rennes. Après 46 ans d’existence, Rock n’Sollex continue de faire vibrer le bitume avec ses courses, ravir les oreilles avec ses concerts et trembler le plancher avec son fest-noz.

Dans Rock’N Solex il y a rock et … solex. A l’origine, les étudiants de l’INSA de Rennes, l’Institut National des Sciences Appliquées, voulaient juste lancer une course de solex. A moins d’être féru de mécanique ou né dans les années 50, le solex ne vous dit peut-être rien. Très populaire chez les étudiants, lycéens et ouvriers, ce cyclomoteur avait pour spécificité d’être abordable et léger.

Trois jours, trois épreuves

Lors les premières éditions, le dit festival n’était qu’une simple course de solex. Puis, au fil des années la compétition est finalement devenue le plus gros rassemblement de solex de France et même d’Europe. Cette année, 150 coureurs s’affronteront dans trois épreuves : une épreuve de technique, une d’endurance et une de vitesse. Fini le temps où les étudiants testaient leur solex dans le couloir de la cité universitaire, ce festival prouve que le cyclomoteur n’est pas mort et qu’il attire toujours autant.

Un rendez-vous musical

Petit à petit des concerts et un fest-noz sont venus se greffer aux courses de solex. La programmation, composée par les étudiants, est un univers à part entière. La diversité culturelle semble en être la clé de voûte : du reggae de Meta and the Cornerstones au funk de Gramatik en passant par le hip-hop français d’Al’tarba, sans oublié l’électro virevoltée des Naïve New Beaters, Para One et Brodinski. Pour le fest-noz du jeudi soir, on y retrouvera entre autre les Frères Guichen, duo incontournable de la scène bretonne, anciens membres du groupe Ar Re Yaouank qui a marqué le renouveau de la musique traditionnelle dans les années 90.

Des étudiants motivés

Les étudiants de l’INSA ont fait de cet événement un rendez-vous musical important, le deuxième après les Transmusicales à Rennes. Tous bénévoles, ils font perdurer année après année ce festival étudiant, le plus ancien en France ! Ils œuvrent dès septembre pour organiser ce festival qui plongera la ville de Rennes, cinq jours durant, dans une ambiance dynamique et festive, bien à l’image des événements étudiants.

Awenig Marié

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.