[ÉDITORIAL] La rétrospective cinéma de l’année 2013 par Report Ouest


Nous y sommes. Voici un énième « sacro-saint » bilan de fin d’année de l’actualité du 7ème art. Une rétrospective comme il en existe des milliers sur la toile. Un océan de webzines plus ou moins sérieux s’adonnent chaque année à la tradition. Alors pourquoi pas nous ?

Comprenez l’intérêt de l’exercice.

Éditorialement, c’est du « finger in the nose », c’est du « desk ». Mise à part quelques citations ou sources bien senties, il nous suffit de coucher sur le LCD nos jugements les plus personnels sur les sorties de l’année. Rien de bien sorcier. Du grand journalisme.

Économiquement, c’est une pratique indiscutable. Les lecteurs raffolent de classements, dit-on. Et les annonceurs aussi. Ce rituel de la rétrospective a certainement des motivations économiques. Remettre un bon coup de promotion à grand renfort de critiques, de bandes-annonces et de photos, c’est aussi se faire bien voir des sociétés de distribution, de production. C’est plaire à l’industrie du cinéma et ses moyens financiers abyssaux en espérant qu’un jour les retombées financières ou matérielles pointent le bout de leur nez. En ces temps de crise, c’est une pratique des plus légitimes. Alors pourquoi – ou surtout comment – s’en priver ?

Nous pourtant, on aurait pu se priver. « Indépendant », gratuit, sans pub car sans salaire. Bénévoles, volontaires, nous aurions pu éviter un tel marronnier. Mais c’était trop tentant. Et surtout on ne l’a pas fait bêtement. Parce que, voyez-vous, faire une rétrospective peut avoir un intérêt. Publier et analyser le box-office ou les tendances de l’année. Rendre hommage à telle ou telle figure marquante. En profiter pour faire l’état des lieux du cinéma français. En voilà une idée qu’elle est bonne. Et puis c’est un bon exercice pour les fraîches plumes que nous sommes, cela nous oblige à aller au-delà du simple « j’ai aimé » ou « j’ai détesté ». Bref, trêve de justifications, nous assumons pleinement cette belle publication.

La rédaction de Report Ouest vous souhaite une agréable lecture.

Directeur de la publication de Report Ouest pour l'année 2013-2014 - Suivez-moi sur Twitter ou Facebook ou consultez mon site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.