[PORTRAIT] Le subversif Lars Von Trier

Choquant”, “insupportable”, “raté”. Les critiques sur Nymphomaniac, le nouveau Lars Von Trier, n’y vont pas de main morte. Pourtant à 57 ans, le cinéaste danois a tout pour plaire : 12 longs-métrages dont une Palme d’Or (Dancer in the Dark, 2000), il tourne avec des stars internationales. Mais les films signés Von Trier, violents et crus, sont difficiles à saisir. Avant de les comprendre, apprenons à connaître leur auteur. Retour sur la vie d’un cinéaste incompris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *