[PORTRAIT] Le subversif Lars Von Trier

Choquant”, “insupportable”, “raté”. Les critiques sur Nymphomaniac, le nouveau Lars Von Trier, n’y vont pas de main morte. Pourtant à 57 ans, le cinéaste danois a tout pour plaire : 12 longs-métrages dont une Palme d’Or (Dancer in the Dark, 2000), il tourne avec des stars internationales. Mais les films signés Von Trier, violents et crus, sont difficiles à saisir. Avant de les comprendre, apprenons à connaître leur auteur. Retour sur la vie d’un cinéaste incompris.

Amélie Tagu

Amélie Tagu

étudiante en journalisme à l'IUT de Lannion Je m'intéresse à la culture (cinéma, théâtre, littérature), mais également aux sujets locaux. Vous pouvez me suivre sur Twitter
Amélie Tagu

Latest posts by Amélie Tagu (see all)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.