[CAS PARTICULIER] Le tennis passe entre les mailles du filet

Question piège : citez-nous le nom d’un tennisman pris pour dopage dernièrement. Vous séchez ? Pas étonnant. Parce qu’en matière de contrôle anti-dopage, le tennis a encore du chemin à parcourir. Récemment, des voix se sont élevées, critiquant les instances qui dirigent ce sport.

A 32 ans, Julien Benneteau (35e joueur mondial) a fait le tour du globe un paquet de fois. Il en a connu des stades, des vestiaires et des infirmeries. Mais quand il est entré dans le local du contrôle anti-dopage l’été dernier, lors du deuxième tour de l’US Open, c’était une grande première. Une cabine, un médecin, une seringue. Et la prise de sang. Une routine pour beaucoup de sportifs, mais que lui ne connaissait pas.

Il s’était alors confié au site internet du journal L’Equipe, en août 2013, pour raconter cette découverte : « C’est bien. Je n’avais pas l’habitude car ce sont les deux premières prises de sang de ma carrière pour un contrôle antidopage. Ils mettent les choses en place, il faut que ça continue. Tout ce qui peut être fait en plus pour lutter contre le dopage, moi je ne serai jamais contre. Mais nous les Français on est quand même contrôlés souvent hors compétition, 5-6 fois à l’année donc on ne peut pas dire que ce soit light.»

Que font les hautes instances anti-dopage ?

Enfin, light, c’est une façon de parler. D’autres sports sont bien plus ciblés par l’Agence Mondiale Anti-dopage, on peut penser en particulier au cyclisme ou à l’athlétisme. L’an dernier, le cas du Serbe Viktor Troicki a relancé le débat sur la lutte anti-dopage dans le tennis. Après avoir refusé de se soumettre à un contrôle de routine – il avait prétexté mal se sentir ce jour-là – Troicki avait été condamné à une suspension de 18 mois, ramenée à 12 par le Tribunal Arbitral du Sport (TAS). Le lendemain de son contrôle manqué, le nouveau test s’était révélé négatif, ce qui a plaidé en sa faveur.

Rémy

Etudiant en journalisme et trésorier de Report Ouest. Passionné de sport en général.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.