BREST-ARLES : 2-0 – Contrat rempli !

Dans un match globalement maîtrisé, le Stade Brestois 29 s’est imposé 2 buts à 0, face à une équipe d’Arles-Avignon très défensive, hier soir. Grâce à cette victoire, le maintien est acquis pour les Brestois, qui ont fait plaisir à leurs supporters, au stade Francis-Le Blé.

La présentation des deux équipes. 90 minutes plus tard, les Brestois regagneront les vestiaires avec le sentiment du devoir accompli.

«Le premier objectif de la saison est atteint». C’est tout sourire qu’ Alex Dupont, le coach brestois, est apparu en conférence de presse après le match. Avec 43 points, le maintien est acquis pour l’équipe finistérienne. Pourtant, Sir Alex «n’oublie pas où on était il n’y a pas si longtemps. Je salue la débauche d’énergie et le courage de mes joueurs». Du courage il en fallait dans un match qui ne s’est décanté qu’ à la 70è minute, quand Abdelhamid s’est vu sanctionné d’un deuxième carton jaune synonyme d’expulsion, suite à un tacle dangereux sur Bruno Grougi.

45 premières minutes bien ternes

Il faut dire qu’avant ce fait de jeu majeur, rien ou presque n’était à signaler. La première situation de la partie était arlésienne. Nabab centrait pour El Gabas qui manquait sa reprise de volée (6è). La possession de balle et la maîtrise du jeu était bretonne. Falette créait la première alerte dans la surface adverse. Sur un coup-franc de Grougi, il remisait en retrait de la tête mais personne n’avait suivi. A la 35è, toujours sur coup de pied arrêté, Coulibaly voyait son coup de tête passer au-dessus de la barre transversale de Butelle.

S’en était tout d’une première période insipide. Dupont l’avouait en fin de match, «la première mi-temps était très moyenne. On n’était pas au mieux». Il faut dire que le dispositif tactique mis en place par Franck Dumas, son homologue sudiste, était respecté par ses joueurs. Les visiteurs jouaient de manière solide. Alors, Dupont réorganisait ses troupes en deux lignes de quatre pour rester compact. Il prit aussi le choix de procéder à deux changements à la mi-temps. Sea remplaçait Verdier, peu  en vue, pour «apporter de la percussion et un point de fixation». En revanche, le capitaine Ramaré cédait sa place à Pérez en raison de «maux de ventre», comme l’a signalé Alex Dupont lorsqu’on lui demandait de revenir sur ces choix.

Bruno Grougi, homme du match

Au retour des vestiaires, l’envie se faisait clairement ressentir côté brestois. Et cela allait payer à vingt minutes du coup de sifflet final. Sur un corner de Grougi, Alphonse reprenait d’une superbe reprise de volée que Givet, tout juste entré en jeu, détournait de la main dans sa surface, en voulant se protéger le visage. Intentionnelle ou pas, la faute était sifflée et  l’arbitre, Stéphane Lannoy, désignait le point de pénalty. Sans trembler, Grougi s’élançait et trompait Butelle d’un plat du pied sous la barre (1-0, 75è). Le n°6 brestois, totalement retrouvé depuis l’arrivée d’Oscar Ewolo dans le staff, s’impose comme le véritable patron du navire brestois. Son huitième but de la saison mettait les Brestois dans une position idéale. A domicile et en supériorité numérique, les Arlésiens ne reviendront jamais. Alphonse inscrit le but du break cinq minutes plus tard, après un très bon service de Grougi, encore et toujours (2-0, 80è). La messe était dite, et le 3-0 n’aurait pas été immérité. Mais ni Sea, trop maladroit (89è), ni Pérez, qui butait sur le goal (92è), n’ont pu aggraver le score.

Au réveil ce matin, les Brestois pointent en 11è position du classement. De quoi viser plus haut ? Non, Alex Dupont reste fidèle à sa ligne de conduite. «Maintenant, on ne va rien changer. On ne va pas se placer d’autres ambitions si ce n’est de gagner le prochain match à Niort». Une chose est sûre, la fin de saison s’annonce sereine, le contrat est déjà rempli.

BREST – ARLES-AVIGNON : 2-0 (0-0).

Arbitre : M. Lannoy. 7111 spectateurs.

BUTS : Grougi (75′), Alphonse (80′).

AVERTISSEMENTS. Brest : Lesoimier (39′), Alphonse (84′). Arles-Avignon : Abdelhamid (61′).

EXPULSION. Arles-Avignon : Abdelhamid (70′).

BREST : Thébaux – Coulibaly, Traoré, Falette, Moimbé – Guidileye – Ramaré (cap) (Perez, 46′), Grougi, Lesoimier – Verdier (Sea, 46′), Alphonse.

Entraîneur : Alex Dupont.

ARLES-AVIGNON : Butelle – Cantini, Abdelhamid, Fortes, Quintin (cap) – Dias (Givet, 72′), Coulomb (Cardy, 54′), Rodriguez – Nabab, El Gabas, Delclos (Omrani, 65′).

Entraîneur : Franck Dumas.

Pierre Léziart

Etudiant en journalisme à Lannion, chroniqueur sur Radio TTU, passionné de sport. #SB29 Suivez-moi sur Twitter ou consultez mon CV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.