CRITIQUE – Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? : succès mérité ?

Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? , un film de Philippe de Chauveron.

Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? Apparemment, beaucoup de bien, puisque lors de sa sortie, le film a réalisé plus d’entrées que l’incontournable Intouchables à son premier jour. Sommes-nous face à la nouvelle comédie culte française ?

 

Claude et Marie Verneuil sont des français pure souche. Catholiques, conservateurs et riches, ils tiennent à leurs quatre filles comme à la prunelle de leurs yeux. Seulement voilà, les trois aînées ont épousé respectivement un musulman, un juif et un chinois. Les parents font tout ce qu’il peuvent pour se montrer ouvert, mais leurs préjugés ont la vie dure. Ils placent donc tous leurs espoirs dans leur dernière fille, Laure. Quand elle leur annonce qu’elle va épouser Charles, un catholique, l’espoir renaît ! Mais le futur gendre ne répond pas tout à fait aux attentes de Claude et Marie…

Une caricature assumée

Le charme du film réside surtout dans sa totale auto-dérision. Les bourgeois sont évidemment catholiques, ils vivent à la campagne dans une maison luxueuse, nomment leurs filles Ségolène et Odile et souhaitent les marier à un bon parti. Ils sont pour la “diversité”, tant qu’elle reste loin de chez eux. Les gendres ne sont pas en reste. Entre les éternelles disputes entre juif et musulman, les blagues sur les chinois et les clichés sur les familles noires, tout le monde en prend pour son grade. Personne n’est laissé pour compte : même les prêtres ont le droit à leur quota de vannes cinglantes ! Parfois, cette avalanche de stéréotypes est pesante, mais certaines répliques, cassantes et vives, savent donner du rythme au film.

Un casting inégal

A l’affiche, on ne retrouve que des grands noms : Christian Clavier et Chantal Lauby, les roi et reine de l’humour gras revendiqué, Frédérique Bel et l’humoriste Ary Abittan. Si Chantal Lauby est absolument hilarante dans son rôle de mère paumée qui veut devenir meilleure, Christian Clavier est assez moyen. Il n’est pas dans sa forme habituelle, même si ses gags sont toujours efficaces. Le reste du casting est assez fade. Certaines scènes sont même assez peu convaincantes, voire mal jouées. Les acteurs font le boulot, sans chercher plus loin. Heureusement, Pascal N’Zonzi qui interprète le père de Charles est souvent très drôle, et joue avec beaucoup d’énergie. L’ensemble fonctionne donc plutôt bien, même si on voudrait voir plus de vie dans le jeu des gendres et des filles.

La nouvelle comédie populaire de référence ?

Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu est un film drôle et un bon divertissement, qui plaira au plus grand nombre. Il utilise une recette qui marche : jouer sur les idées reçues. Après Bienvenue chez les Ch’tis, on sait que le résultat est garanti. Attendez-vous donc à entendre parler de ce film pendant un petit moment, certaines répliques deviendront peut-être cultes !

Secrétaire et rédactrice pour le magazine, je m'intéresse surtout au cinéma, aux séries et la pop culture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.