BREST-CAEN : 0-1 – Une défaite au goût amer

En match avancé de la 36e journée de Ligue 2, les Brestois se sont inclinés sur leur pelouse du stade Francis-le-Blé face à leurs voisins Caennais (0-1). Cette défaite, malgré un très bon match, vient mettre fin à leur série d’invincibilité de onze matchs.

Sous une pluie fine mais continue, Brest s'est incliné face à Caen. Les Zefs n'avaient pas connu la défaite depuis le 24 mars. Une éternité !

Sous une pluie fine mais continue, Brest s’est incliné face à Caen. Les Zefs n’avaient pas connu la défaite depuis le 24 mars. Une éternité !

Menés 1-0 après seulement 2 minutes de jeu, on pouvait craindre pour les Ty Zefs une déculottée, eux qui n’ont plus rien à jouer dans ce championnat. Tout le contraire des Normands, toujours en course pour la montée, et en pleine confiance après le 6-1 infligé aux Bastiais vendredi dernier. Mais non, et fort heureusement pour les 9.288 spectateurs de Francis-le-Blé, il n’en a rien été. C’est même Brest qui, après cette ouverture du score précoce, allait prendre le jeu à son compte.

Des Brestois entreprenants…

Cueillis à froid par Nangis, qui, idéalement servi par Fajr, ne se laissait pas prier pour nettoyer la lucarne du but gardé par Thébaux, les Brestois ne mettaient pas longtemps à réagir. Verdier, de retour dans le groupe après avoir été écarté par son coach car «il manquait de professionnalisme à tous les niveaux», était le premier Brestois à se mettre en évidence, d’une belle tête que Perquis détournait en corner (4’). Le gardien caennais ne chômait pas, et devait de nouveau s’employer sur une nouvelle tête, de Coulibaly cette fois. Verdier, encore lui, se distinguait à la 8è minute par un débordement côté droit, enchaîné d’un missile repoussé en corner par la transversale de Perquis, battu sur le coup. Peu après, Coulibaly déposait littéralement son vis-à-vis et centrait en retrait pour… personne, le ballon passant devant le cadre sans trouver un pied rouge et noir (14’).

Le début de match était tonique, mais après un premier quart d’heure mené tambour battant, le jeu retombait en intensité. Ainsi, on arrivait à la mi-temps avec un score en faveur du Stade Malherbe, même si sur le terrain les Brestois n’étaient pas récompensés de leurs efforts.

… mais pas récompensés

Au retour des vestiaires, les Brestois repartaient de l’avant, comme dans le premier acte. Emmenés par leurs supporters toujours bruyants, les Zefs poussaient mais la cage de Perquis ne tremblait pas. On notait quelques fulgurances, comme cette frappe de Lesoimier (55’) ou celle encore de Verdier (68’), mais la défense caennaise tenait bon. Les troupes de Garande étaient bien organisées, formant un bloc solide. Le défenseur axial, Wague, se permettait même d’aller inquiéter Thébaux, mais son coup de tête finissait sa course dans les gants du portier brestois (76’). Le jeu baissait progressivement de rythme, les Brestois essayant d’égaliser mais butant sur des Caennais qui ne pensaient qu’à une chose : préserver ce résultat en vue d’une montée plus que probable dans l’élite. On se dirigeait vers une fin de match tranquille pour les Caennais quand brusquement, les Brestois jetaient leurs dernières cartouches dans la bataille. La fin de match s’emballait. Grougi avait une des dernières possibilités d’égaliser au bout du pied, mais son coup-franc, dévié, fuyait le cadre (89’). Sur le corner, Dernis reprenait de volée mais voyait son ballon contré à son tour (90’).

Solidaires jusqu’au bout, les Caennais l’emportent et mettent un pied en Ligue 1. Les Brestois, malgré un jeu libéré et un bon état d’esprit, concèdent une défaite au goût amer et s’éloignent de la 5è place, leur objectif initial de début de saison. Mais après une saison où le club a touché les extrêmes, c’est un moindre mal.

BREST – CAEN : 0-1 (0-1)

Arbitre : M. Chaoui.

BUT. Nangis (2’).

AVERTISSEMENT. Brest : Dernis (86′).

BREST : Thébaux – Coulibaly, Traoré, Falette, Moimbé (Pérez, 85’) – Guidileye, Grougi (cap) – Lesoimier (Ramaré, 73’) , Alphonse, Ayité (Dernis 60’) – Verdier. Entraîneur : Alex Dupont.

CAEN : Perquis – Calvé, Pierre (cap), Wagué, Appiah – Saez (Seube, 73’), Kanté – Autret (Kodjia, 62’), Fajr, Nangis (Raineau, 79’) – Duhamel. Entraîneur : Patrice Garande.

Pierre Léziart

Pierre Léziart

Etudiant en journalisme à Lannion, chroniqueur sur Radio TTU, passionné de sport. #SB29 Suivez-moi sur Twitter ou consultez mon CV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.