TY’ZEF – Bruno Grougi : « Mon intention première est de rester »

Le Stade Brestois a facilement disposé de Châteauroux (3-0) pour le compte de la 38è et dernière journée du cru 2013-2014 de Ligue 2. Bruno Grougi n’a pas marqué, mais, à l’image de ses coéquipiers, il a réalisé un match sérieux. Interview.

Bruno Grougi peut lever le poing. Le Stade Brestois a offert à son public une belle victoire, nette et sans bavure.
Bruno Grougi peut lever le poing. Le Stade Brestois a offert à son public une belle victoire, nette et sans bavure.

Quel est votre sentiment sur le match de ce soir ?

« On voulait prendre le match au sérieux. Après, le bonheur des uns fait parfois le malheur des autres (la victoire de Brest entraîne la relégation de Châteauroux). On voulait le jouer à fond, sérieusement, et pour le coup ça se termine très bien. On a joué le rôle d’arbitre jusqu’au bout, comme on l’a fait la semaine dernière pour la montée (à Lens, victoire 1-0), on voulait le faire aussi pour la descente. On a bonne conscience comme ça.

Vous recevez une belle ovation de Le-Blé. Un appel à ce que vous restiez au moins une saison de plus?

Je pense que c’est une incitation à rester. Après, Mario (Licka, non prolongé et parti l’été dernier au Slavia Prague) avait reçu la même ovation l’an dernier. J’espère que ça ne se terminera pas pareil pour moi. Mon intention première est de rester. Maintenant on va voir, on va discuter cette semaine. On attendait la fin du championnat. Mais j’ai confiance. Ça va se décanter assez vite.

Est-ce que vous avez des regrets par rapport au retour tonitruant du club ces dernières semaines ?

Je pense que sur la phase retour, on fait un gros parcours. Certains diront qu’on s’est réveillé tard mais avoir une telle phase retour, on peut quand même avoir de la satisfaction. Quand on voit qu’à la trêve on avait que 19 points, on ne se serait pas vus avec 56 aujourd’hui. On sait que la saison après une descente est très dure donc on n’a pas de regrets à avoir sur cette saison.

Plusieurs facteurs comme le replacement de certains joueurs expliquent cette phase ascendante…

Oui, le schéma de jeu y est pour beaucoup. Il y a aussi eu des discussions qui ont fait avancer, et les bons résultats ont fait beaucoup. L’équipe est repartie et ça a fait une vraie boule de neige.

Et l’arrivée d’Oscar Ewolo (voir ses propos d’après-match en bas de page) y est pour beaucoup aussi.

Psychologiquement, ça fait énormément de bien. J’espère vraiment qu’il sera là l’année prochaine. Ça m’a allégé dans le rôle de vice-capitaine, reconcentré sur moi-même, et puis son regard, son analyse m’a vraiment aidé. Pour le coup, c’est une vraie aide.

On vous a vu communier avec le public à la fin du match…

Le tour d’honneur ce soir, ça a été à la demande des joueurs parce qu’on voulait vraiment saluer le public, remercier les supporteurs. Le tour a fait vraiment de bien. Et j’espère que ce que l’on a vécu cette année et les six derniers mois va nous servir pour l’avenir du club. Ce qu’on a vécu ce soir c’est très très fort, la cohésion entre nous avec le public, c’est une grosse somme d’émotion ce soir. »

Ewolo : « Ce soir on savoure »

Depuis votre arrivée dans le staff en février, le Stade Brestois va beaucoup mieux et signe ce soir une nouvelle victoire. Votre sentiment sur le match ?

« On est très content c’est super. Lorsque les choses se passent comme ça, tout le monde est heureux donc on savoure car on a expérimenté des moments compliqués, difficiles. Mais là, au jour d’aujourd’hui, on a réussi la mission, on est content.

Vous serez toujours là la saison prochaine ?

Normalement je conserve mon poste la saison prochaine. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *