BREST-GFC AJACCIO 3-0 – Revoilà les Brestois sur le podium !

Bien aidé par l’expulsion de Filippi avant la pause, le Stade Brestois a remporté sa cinquième victoire en six matches à Le Blé.

 

En marquant son deuxième but de la saison, Bruno Grougi a ouvert le chemin de la victoire à ses partenaires.

 

Dans ce choc de haut de tableau opposant le 2e au 4e, les Brestois se mettaient les premiers en évidence. Sur un bon ballon de Laborde dans le dos de la défense corse, Alphonse crochetait le gardien mais Andreu, bien revenu, détournait sa frappe en corner (2′). L’attaque brestoise se créait des opportunités, mais pas de véritables occasions. Avec plus de réussite, Laborde aurait pu ouvrir le score mais sa déviation involontaire sur une frappe de Belaud finissait au ras du poteau (28′).

Pas habitués à recevoir un adversaire de tel calibre depuis le début de saison, les Brestois bafouillaient leur football. Pire, les Ajacciens prenaient la maîtrise du milieu de terrain. Pas aidés par des transmissions de balle douteuses et trop d’approximations, les hommes d’Alex Dupont n’étaient pas au mieux dans ce premier acte. Avant la pause, un coup du sort se produisait avec l’expulsion de Filippi suite à un excès d’engagement sur Verdier (41′), qui vaudra à ce dernier la pose de 14 points de suture.

Belghazouani, le déclic ?

Et dès le retour des vestiaires, les Brestois profitaient de leur supériorité numérique pour étouffer leurs adversaires. Ils ne tardaient pas à être récompensés. Suite à un centre de Belghazouani mal dégagé par la défense, Grougi, avec réussite, poussait la balle au fond (1-0, 49′). Moins de dix minutes après, Laborde doublait la mise d’une subtile frappe croisée (2-0, 56′), inscrivant son premier but sous les couleurs rouges et blanches. Rassuré et plus serein avec cet avantage de deux buts, Brest n’avait plus qu’à gérer la dernière demi-heure en évitant une nouvelle blessure, après celle de Verdier sorti sur civière avant la mi-temps (41′).

Le Gazélec menaçait Thébaux pour la première fois de la partie mais le coup-franc de Fabre était claqué en corner par le portier brestois, qui a vécu un match peinard, hier (67′). Grougi avait la balle du 3-0 au bout de la chaussure, mais son coup franc finissait à quelques centimètres du but de Maury (70′). C’était Belghazouani, fraîchement entré et peu en verve les matches précédents, qui corsait l’addition (3-0, 87′). Il passait même tout près du doublé mais sa splendide reprise de volée, après un centre au cordeau de Khaled, était détournée en corner par Maury (88′). Décidément en jambes, il s’essayait à nouveau mais sa tentative tapait le poteau (90’+1).

Grâce à ce succès, les Brestois ravissent la deuxième place au club corse. Et en profitent pour prendre leur revanche après leur élimination, en août dernier, du 1er tour de la Coupe de la Ligue (1-1, 2-4 tab) par ces mêmes Ajacciens.

BREST – GFC AJACCIO : 3-0 (0-0).
Arbitre : M. Perreau. 8.012 spectateurs

BUTS. Brest : Grougi (49′), Laborde (56′), Belghazouani (87′).
AVERTISSEMENTS. Brest : Falette (64′). Ajaccio : Martinez (76′).
EXPULSION. Ajaccio : Filippi (42′).

BREST : Thébaux – Belaud, Falette, Traoré, Makonda – Perez – Ramaré (cap), Grougi (Khaled, 77′) – Alphonse (Sea, 83′) – Laborde, Verdier (Belghazouani, 44′). Entraîneur : Alex Dupont.

GFC AJACCIO : Maury – Andreu, Filippi, Bréchet (Fall, 54′), Martinez (Rivieyran, 77′) – Ducourtioux, Fabre, Youga, Boujedra – Tshibumbu, Pujol (Poggi, 65′). Entraîneur : Thierry Laurey.

Pierre Léziart

Etudiant en journalisme à Lannion, chroniqueur sur Radio TTU, passionné de sport. #SB29 Suivez-moi sur Twitter ou consultez mon CV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.