FRANCE- ANGLETERRE : 3-2 – Un finish en beauté pour la génération 93

Les Bleuets ont dominé outrageusement la rencontre, ce lundi, au stade Francis-Le Blé. Hormis une absence de trois minutes, les motifs de satisfaction sont légion pour Pierre Mankowski. Envie, enthousiasme, générosité, les Bleuets ont montré qu’ils avaient de belles ressources… et des valeurs.

Kingsley Coman inscrit ici le but de la victoire française.
Kingsley Coman inscrit ici le but de la victoire française.

 

Les Bleuets disputaient, ce lundi, leur 9e rencontre au stade Francis-Le Blé. Et ce n’est pas pour aujourd’hui qu’ils y connaîtront la défaite. Au coup d’envoi, leur bilan était de 6 victoires et 2 nuls (*). Grâce au succès acquis face à de faiblards Anglais, la belle histoire entre les petits coqs et l’enceinte brestoise se poursuit.

Pourtant, tout n’a pas été simple hier. Auteurs d’une belle entame de match, les Bleuets connaissent alors un passage à vide de trois minutes après le quart d’heure de jeu. Kane en profite pour inscrire un doublé. D’abord lancé par Ince, il trompe Areola d’un petit piqué (0-1, 20′). Puis on reprend le même duo et le résultat est identique (0-2, 22′). Touché mais pas coulé, le bateau bleu repart à la conquête du but anglais, malgré les trombes d’eau s’abattant sur la pelouse de Le Blé. Déjà bien présents à la récupération du ballon, hormis ces trois minutes d’errance, les Bleuets se montrent intéressants et apparaissent nettement au-dessus de leurs voisins britanniques, même si le score ne va pas dans ce sens.

Sanogo voit double

La première banderille du match est pourtant l’oeuvre de Ntep (7′), mais Bond veille. Le Rennais, très intéressant sur son côté gauche, remet ça mais sa frappe est trop enlevée (10′). C’est alors au Marseillais Thauvin de se montrer côté gauche. Il donne le tournis à son vis-à-vis Garbutt, par ses passements de jambe et dribbles chaloupés. Cela aboutit à une merveille de frappe enroulée, qui passe juste au-dessus de la barre anglaise (17′).

Alors menés 0-2 mais bien meilleurs dans le jeu et la conservation de balle, les Bleuets mettent un coup d’accélérateur pour revenir au score. À la suite d’un centre de Mendy, Conte, bien seul côté droit, frappe fort vers le poteau opposé. Sanogo dévie la balle dans les filets de Bond (1-2, 29′). Les Bleuets sentent qu’il y a la place d’égaliser, et se procurent pléthore d’opportunités. Mais ni Imbula (30′), ni Ntep (33′), ni Laporte (35′) ou encore Thauvin (38′, 41′) ne parviennent à rétablir l’équilibre. C’est finalement Sanogo qui remet les pendules à l’heure, et s’offre un doublé pour sa der avec les Espoirs. A la suite d’une frappe de Veretout, Ntep remise sur l’attaquant d’Arsenal qui n’a plus qu’à conclure (2-2, 44′). Tout est à refaire pour les Anglais…

Coman, la délivrance

Au retour des vestiaires, les Bleuets veulent enfoncer le clou et gardent l’ascendant sur de bien pâles Lions Britanniques. La tentative des 25 mètres signée Veretout passe au ras du poteau (51′). Le coup franc de Thauvin finit dans les gants de Bond (59′). Pas plus de réussite pour Sanogo qui trouve le petit filet (65′). Ntep se lance alors dans un rush côté gauche pour servir à droite Coman, dont le plat du pied fait mouche (3-2, 74′).

Un court avantage que Sanogo aurait pu aggraver, mais il ne peut conclure deux jolis numéros de Ntep (82′, 90’+1). Cette rencontre va forcément laisser des regrets, surtout que l’Angleterre, elle, ira à l’Euro 2015. Forcément frustrant pour les Bleuets, au vu de leur domination sur leurs voisins d’Outre-Manche, ce lundi. Cette génération avait le potentiel pour disputer l’Euro. Mais il fallait répondre présent en Suède… L’été prochain, c’est dans leur canapé que ces footballeurs nés en 1993 et avant regarderont l’Euro. Et passeront le relais à la nouvelle génération, qui essaiera de forcer son destin, et de se qualifier pour l’Euro 2017.

FRANCE-ANGLETERRE : 3-2 (2-2).

Arbitre : M. Gözübüyük (Pays-Bas). 6 161 spectateurs.

BUTS. France : Sanogo (29′, 44′), Coman (73′). Angleterre : Kane (20′, 22′).

AVERTISSEMENTS. France : Tolisso (69′), Mendy (81′). Angleterre : Garbutt (63′), Lascelles (90’+1).

FRANCE : Aréola – Conte, Gbamin, Laporte, Mendy – Tolisso (Sanson, 74′), Veretout – Ntep, Imbula (Bakayoko, 63′), Thauvin (Coman, 63′) – Sanogo (cap). Entraîneur : Pierre Mankowski.

ANGLETERRE :Bond – Keane, Lascelles, Gibson (Jenkinson, 42′), Garbutt – .Ince, Chalobah (Forster-Caskey, 33′), Carroll (cap), Redmond – Pritchard (Ings, 46′), Kane (Wilson, 66′). Entraîneur : Gareth Southgate.

(*) 14 novembre 1970. France – Belgique B : 1-1. But France :Chiesa (35’).
16 novembre 1993. France – Bulgarie : 2-0. Buts : Ouédec (29’, 49’).
3 septembre 2000. France – Israël : 3-0. Buts : Luyindula (3’, 40’), Malbranque (72’).
6 octobre 2000. France – Autriche : 2-1. Buts : Luyindula (43’), Hortnagl (49’ csc).
5 septembre 2001. France – Espagne : 3-0. Buts : Cissé (19’), Sorlin (67’), Vahirua (83’).
6 octobre 2001. France – Bosnie Herzégovine : 1-0. But : Luyindula (74’).
15 novembre 2001. France – Roumanie : 4-0. Buts : Sorlin (13’ , 59’), Cissé (39’, 41’).
1er juin 2007. France – Roumanie : 1-1. Buts : France, Samassa (49’).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *