FERGUSON – L’après Michael Brown

Après les émeutes provoquées par les meurtres de plusieurs Noirs par la police américaine, Report Ouest s’interroge sur le climat régnant aux États-Unis et plus particulièrement dans la région de Saint-Louis, un mois après la relaxe de Darren Wilson, le policier ayant tué Michael Brown en août dernier. Interview de Dontreel Gee, jeune étudiant noir de 19 ans, vivant à Ferguson.

 

Dontreel, depuis quand vis-tu à Ferguson ?

« Je vis à Ferguson depuis la mort de Mike Brown au mois d’août dernier. Avant ça, je vivais près de Dellwood, l’endroit où Mike s’est fait tirer dessus.

Le comportement des policiers à Dellwood était-il similaire à celui des policiers de Ferguson selon toi ?

Oui, partout à Saint-Louis la police nous maltraite. Elle use de la force même quand cela n’est pas nécessaire. Elle pense qu’elle peut nous dire n’importe quoi. Nous, on ne peut pas répondre.

As-tu déjà eu des problèmes avec la police ?

Oui, une fois j’essayais d’échapper à la police. Je me suis arrêté quand le policier m’a crié : « Si tu continues à courir, je tire ! » Je me suis arrêté et j’ai mis mes mains en l’air. L’officier m’a frappé au visage.

Pourquoi t’enfuyais-tu ?

J’avais volé dans un magasin…

En France, les circonstances de la mort de Michael Brown sont floues. Il semble qu’il n’était pas si innocent.. As-tu une idée de ce qui s’est vraiment passé ?

Michael Brown a volé quelques cigarettes dans une épicerie. Cela ne justifie pas que le policier lui ait tiré dessus à huit reprises. Ne pouvait il pas viser ses jambes ? Utiliser un tazer ?

 

« Nous sommes tous en guerre les uns contre les autres »

 

Y a-t-il toujours des manifestations à Ferguson aujourd’hui ?

Oui, il y a toujours des manifestations, j’y ai d’ailleurs participé.

Certains policiers de Ferguson ont-ils participé aux manifestations en faveur de Michael Brown ? Penses-tu que les manifestations puissent provoquer une prise de conscience chez les policiers ?

Aucun policer n’a participé aux manifestations et je ne pense absolument pas que ces manifestations puissent provoquer une prise de conscience chez les policiers.

Crois-tu qu’elles puissent changer quelque chose à la société américaine ou à la condition des Noirs Américains ?

Non. Selon moi, les choses ne font que s’empirer aux États-Unis. Il y a tous les jours des bavures policières et rien ne change. Au lieu de s’améliorer, la situation s’aggrave de jour en jour.

Quelle a été la réaction des médias et des politiques face aux manifestations ?

Les politiques n’ont pas réagi. Les médias, eux, ont simplement fait leurs recherches et diffusé leurs informations au monde entier de façon à ce que partout, les personnes blanches pourront dire : « C’est comme ça que les Noirs agissent à Ferguson/Saint-Louis ».

Imagines-tu des affrontements entre Noirs et Blancs ?

On avance vers une guerre raciale. Les policiers se comportent comme des civils et tuent les Noirs. Ils présentent cela comme des Noirs qui s’entretuent. Ce n’est qu’une part de la réalité.

Es-tu en colère envers les Blancs ?

Ma petite amie est Blanche. Je n’ai aucun problème avec les personnes blanches. Nous sommes tous des citoyens, le problème n’est pas lié à la couleur de peau.

Pourquoi ne fais-tu pas confiance aux hommes politiques?

Regarde l’état de mon pays. Nous sommes endettés, la police nous tue. Les Noirs s’entretuent. Nous sommes tous en guerre les uns contre les autres. Rien ne va plus. »

 

Propos recueillis et traduits de l’anglais par Hatouma Diarra et Manon Le Roy Le Marrec.

.

Manon Le Roy Le Marrec

Latest posts by Manon Le Roy Le Marrec (see all)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.