TROYES-BREST : 1-0 – Le cauchemar des Brestois

Pas verni avec un but contre son camp de Falette et les expulsions de Moimbé et de ce même Falette, le Stade Brestois repart frustré du stade de l’Aube. Et sans le moindre point.

 

Le combat a été âpre entre les Brestois de Johann Ramaré (à droite) et les Troyens de Jonathan Martins Pereira.

Le combat a été âpre entre les Brestois de Johann Ramaré (à droite) et les Troyens de Jonathan Martins Pereira.

 

En cette semaine de drame national, Alex Dupont déclarait, jeudi en conférence de presse : « Le foot me paraît bien futile en ce moment. » Mais cet après-midi, les Brestois devaient répondre à l’appel sur la belle pelouse du stade de l’Aube. Après une minute de silence en hommage aux victimes de Charlie Hebdo, ainsi qu’à leurs familles, le match est lancé.

Les Brestois mettent beaucoup d’intensité d’entrée de jeu. Bien en place, ils se procurent la première opportunité de marquer. Ramaré centre sur la tête d’Alphonse, qui ne trouve pas le cadre (8′). Positionné dans un 4-4-2 en losange, avec Bruno Grougi en pointe haute, Brest subit un premier coup d’arrêt. Pour la première fois du match (et la seule), Traoré se fait prendre par Court, dont le centre est contré dans ses propres filets par Falette, alors que son gardien était sur la trajectoire (1-0, 19′). « On prend un but qui nous fait mal et on a eu du mal à réagir.  On avait pourtant signé une bonne entame, on était concentrés et on avait la maîtrise du ballon. Ce but nous coupe les jambes », déclare Thébaux à l’issue de la rencontre.

Par la suite, Perez tente une frappe de loin (25′), sans succès. Belaud, lui, combine avec Grougi qui décale Ramaré côté droit. Ce dernier centre fort aux 18 mètres pour le latéral droit qui reprend instantanément, mais une fois de plus, la balle file au-dessus du but de Petric (40′). Ce n’est pas la tête d’Alphonse, trop enlevée, qui change quelque chose au tableau d’affichage (43′). Les Brestois ne font pas les bons choix dans les trente dernières mètres (et ce n’est pas le transfert de Nicolas Verdier  qui va arranger cela) et regagnent les vestiaires avec un handicap d’un but. Les Troyens s’en sortent bien, eux qui n’ont rien montré jusque-là.

Moimbé et Falette voient rouge

Ce sont encore les Brestois qui se montrent dangereux. Sur un corner de Grougi, Falette est plus prompt que la défense troyenne mais envoie la balle sur la barre (59′). Dans la foulée, Moimbé centre pour Laborde, seul aux six mètres, mais il se précipite et sa tête s’envole (60′). Grougi encore au corner, et cette fois Laborde reprend et cadre, mais Petric est vigilant (62′).

Et comme en première mi-temps, alors qu’ils sont en plein temps fort, les Brestois prennent un deuxième coup au moral. À la suite d’un corner de Grougi repoussé par les Troyens, Belaud perd la balle bêtement à 60 mètres de ses buts, mais personne n’est en couverture. Jean récupère et file défier Thébaux. Moimbé revient à toute vitesse, et tacle l’attaquant. Il ne le touche pas mais le geste impressionne M. Millot qui sort (sévèrement) le rouge (66′). Les Brestois ne s’en remettront pas. Pire, Falette voit rouge lui aussi, à la suite d’un accrochage avec Azamoum, suivi d’un jet de ballon en direction de Martins Perreira. Trop pour l’arbitre qui brandit le rouge (90’+2).

L’après-midi se transforme en cauchemar pour les Brestois, qui s’inclinent contre le cours du jeu, et ne profitent pas de la défaite dijonnaise face à Tours (0-3) pour ravir la première place à Troyes et bouclent la phase aller au troisième rang. Thébaux, qui n’a rien eu à faire de son match (zéro tir cadré pour l’ESTAC), avait la défaite amère : « Ça me rappelle le match contre Dijon, c’était la même chose (un but contre son camp de Belaud à la 90′). Contre les prétendants au titre, on doit prendre des points. L’addition est d’autant plus lourde qu’on perd deux joueurs sur carton rouge. Il faut se reconcentrer et analyser tout ça. C’est frustrant car on méritait beaucoup mieux.» Aux Brestois de se remettre au travail cette semaine, avant de recevoir Niort, vendredi. Sans Moimbé et Falette…

TROYES – BREST : 1-0 (1-0).
Arbitre : M. Millot.

BUT. Falette (19′, csc).
AVERTISSEMENTS. Troyes : Darbion (42′), Martins Pereira (78′). Brest : Ramaré (34′).
EXCLUSIONS. Brest : Moimbé (66′), Falette (90’+2).

TROYES : Petric – Martins Pereira, Rincon, Saunier, Carole – Ayasse – Darbion (Azamoum, 67′), Court (Ben Saada, 82′) – Nivet (cap) – Bienvenu (Pi, 59′), Jean. Entraîneur : Jean-Marc Furlan.

BREST : Thébaux – Belaud, Traoré, Falette, Moimbé – Touré – Ramaré (cap), Perez, Grougi (Khaled, 73′) – Belghazouani (Sea, 77′), Alphonse (Laborde, 46′). Entraîneur : Alex Dupont.

Pierre Léziart

Pierre Léziart

Etudiant en journalisme à Lannion, chroniqueur sur Radio TTU, passionné de sport. #SB29 Suivez-moi sur Twitter ou consultez mon CV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.