ANGERS-BREST : 1-2 – Le Stade Brestois retrouve des couleurs

Grâce à un but contre son camp du malheureux Guillon dans les dernières secondes de la partie, les Brestois repartent avec les trois points et remontent à la deuxième place.

 

En ouvrant le score dès la 15e minute, Belghazouani avait mis les Brestois sur de bons rails.

Qualifié pour les huitièmes de finale de la Coupe de France après sa victoire en prolongation face à Cholet mercredi (1-3), Brest replongeait dans le bain du championnat ce lundi. Au vu de la palanquée d’absents (blessés ou suspendu), Alex Dupont avait prévenu que « prendre un point à Angers, ce serait bien ». Le contrat était rempli jusqu’à la 93e minute. Le score était alors d’un but partout et le coach brestois demandait à ses hommes de faire tourner le ballon. Mais Touré était plus ambitieux et alertait Moimbé dans la profondeur. Le défenseur brestois centrait pour la reprise de… Guillo, qui trompait son propre gardien (1-2, 93′).

Deux buts marqués, trois points empochés, et une place de deuxième sur le podium. De quoi donner le sourire à Dupont : « Les mecs ont fait un match accompli. Ils se sont battus avec beaucoup de courage et d’intelligence. A 1-0, on a eu les occasions pour faire le break, mais on ne va pas faire la fine bouche. On a battu un rival. »

C’est Chahir Belghazouani qui avait lancé les Brestois sur de bons rails à la suite d’une action confuse. La défense scoïste dégageait mal un corner brestois, Touré récupèrait pour Belghazouani. Ce dernier alertait Laborde qui manquait son contrôle avant de centrer sur la tête d’Alphonse. Le meilleur buteur brestois (6 buts) trouvait la barre transversale mais le n°10 brestois avait suivi et, devançant Angoula, propulsait le ballon de la tête au fond des filets (0-1, 15′).

Une histoire de penalties

Le Sco tentait de réagir mais ni Keita (32′), ni Kodjia (34′), du dos, ne trouvaient l’ouverture. C’était même Alphonse, bien lancé par Belghazouani, qui s’offrait l’occasion de doubler la mise, mais son lob sur Butelle était trop croisé (42′). Et que dire du 3 contre 2 en faveur des Brestois gâché par l’individualisme d’un Laborde très décevant au stade Jean Bouin lundi (45′)…

Peu avant l’heure de jeu, les hommes de Stéphane Moulin poussait sur l’accélérateur. Diers sollicitait Kodjia, seul côté droit, mais Thébaux anticipait et enlevait la balle des pieds de la pépite angevine. Diers avait suivi, frappait en direction du but vide, mais le pied de Traoré passait par là (56′). Dans la foulée, Ben Othman, accroché par Thébaux, obtenait un penalty. Kodjia transformait sans trembler (1-1, 57′), consolidant sa place de meilleur buteur de L2 (13 buts). Brest tentait de réagir mais la frappe de Belghazouani s’envolait (58′).

Angers poussait et Kodjia aurait du obtenir un nouveau penalty car fauché par Moimbé, mais l’arbitre sanctionna le n°22 du Sco d’une simulation. Brest l’a échappé belle, mais se procurait une nouvelle frayeur.  Après une remise parfaite de Kodjia, Keita, à bout portant, frappait sur le haut de la transversale brestoise (87′). La fin de match, Alex Dupont l’a connaît, et ne va pas s’en plaindre…

ANGERS – BREST : 1-2 (0-1).
Arbitre : M. Hamel.

BUTS. Angers : Kodjia (57, sp). Brest : Belghazouani (15′), Guillon (90’+3, csc).
AVERTISSEMENTS. Angers : Kodjia (68′), Keita (89′). Brest : Moimbé (48′), Thébaux (56′), Tritz (82′), Belghazouani (86′).

ANGERS : Butelle – Angoula (Frikeche, 70’), Guillon, Thomas, Manceau – Auriac (cap), Keita, Diers – Ngando, Kodjia, Clémence (Ben Othman, 46’). Entraîneur : Jean-Marc Furlan.

BREST : Thébaux – Tritz, Traoré, Martial, Moimbé – Belghazouani, Ramaré (cap), Touré, Laborde (Hamdi (70′) – Sea, Alphonse. Entraîneur : Alex Dupont.

Pierre Léziart

Etudiant en journalisme à Lannion, chroniqueur sur Radio TTU, passionné de sport. #SB29 Suivez-moi sur Twitter ou consultez mon CV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.