CRETEIL-BREST 2-1 – Les Brestois touchés, mais pas coulés !

Brest s’est fait surprendre en fin de rencontre et laisse échapper trois points précieux dans la course à la montée. La Ligue 1 est toujours en ligne de mire, mais le moral est atteint.

Les Cristoliens de Christophe Diedhiou, buteur, ont battu les Brestois d’Alexandre Alphonse dans les toutes dernières secondes de la partie.

« Il reste cinq matches, cinq finales », déclarait Manuel Perez avant la rencontre. Et bien en voilà une de perdue. On jouait la 93e minute de jeu à Dominique Duvauchelle, ce mardi soir. Les Brestois pensent obtenir le point du nul, et ainsi revenir à deux points du 3e, Angers, défait à Troyes (2-1). Mais c’était sans compter sur l’illustre Frédéric Piquionne, qui ajuste parfaitement Thébaux, à la suite d’un contre rondement mené (2-1, 93′).

Pourtant, tout avait bien commencé pour les Finistériens. A la suite d’un très bon centre de Tritz, brillant ce soir, Courtet ouvrait le score d’une tête imparable (0-1, 10′). « On a fait une excellente entame de match », reconnaissait Alex Dupont. Brest était épatant de maîtrise technique durant une bonne trentaine de minutes. Mais les partenaires de Ramaré ont trop reculé par la suite. Et fort logiquement, ils se faisaient punir avant la pause. Sur le premier corner cristolien, Seck reprenait la balle de la tête, et Diedhou catapultait, de son crâne également, le ballon au fond des filets (1-1, 40′). « On prend ce but sur une faute de concentration assez habituelle chez nous sur cette deuxième partie de championnat », regrettait Dupont.

« Le foot est parfois injuste »

Au retour des vestiaires, Brest tentait à plusieurs reprises de reprendre l’avantage, mais Alphonse (46′), Belaud puis Cuvillier (61′) étaient en échec. Adnane croyait offrir la victoire aux siens, mais il était signalé en position de hors-jeu (86′). Et à force de se découvrir, les Brestois laissaient des espaces derrière eux. Les contres adverses se multipliaient, et à la fin, cela a fini par se payer cash…

« On aurait été déçu avec un match nul ». Alors avec une défaite… Dupont ne masquait pas sa déception en conférence de presse. Le technicien brestois a parlé de « hold-up » tout en félicitant ses joueurs : « Les gars ont fait ce qu’il fallait. On a attaqué jusqu’au bout. Le foot est parfois injuste. »

En tous les cas il reste quatre matches aux Brestois pour relever la tête et décrocher leur ticket pour la Ligue 1. Malgré cette nouvelle contre-performance, ils ne sont pas décrochés car Angers a eu la bonne idée de s’incliner sur le terrain de Troyes.  Brest (50 points) reste donc à trois points de la troisième place, mais recule au cinquième rang, la faute à Dijon (53 points, comme Angers), vainqueur face à Arles (1-0). Autant dire que le Brest-Dijon de lundi prochain vaudra son pesant de cacahuètes. Le perdant dira adieu à ses rêves de L1.

CRÉTEIL – BREST : 2-1 (1-1).
Arbitre : M. Rouinsard.

BUTS. Créteil : Diedhiou (40′), Piquionne (90’+3). Brest : Courtet (10′).
AVERTISSEMENTS.Créteil : Pereira Loureiro (56′). Brest : Belaud (2′), Touré (59′).

CRÉTEIL : Kerboriou – Esor (Mahon de Monaghan (89′), Ndoye, Di Bartolomeo, Ilunga – Diedhiou – Genest (Andriatsima, 53′), Seck, Lafon, Pereira Loureiro – Essombe (Piquionne, 68′). Entraîneur : Thierry Froger.

BREST : Thébaux – Belaud, Touré, Falette, Tritz – Pelé (Adnane, 84′), Ramaré (Grougi, 73′), Perez, Cuvillier (Belghazouani, 68′) – Courtet, Alphonse. Entraîneur : Alex Dupont.

Pierre Léziart

Etudiant en journalisme à Lannion, chroniqueur sur Radio TTU, passionné de sport. #SB29 Suivez-moi sur Twitter ou consultez mon CV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.