STADE BRESTOIS – Regrets éternels

La saison prochaine, les Brestois ne joueront pas en Ligue 1...

La saison prochaine, les Brestois ne joueront pas en Ligue 1…

Ça y est, c’est officiellement terminé. Malgré la victoire face à Troyes ce soir (2-1), le nul entre Nancy et Angers (0-0) anéantit définitivement l’ultime espoir de montée. Mais qui y croyait encore ? Et dire qu’à la trêve, Brest pointait en 3e position, six points devant Angers (34 contre 29). Mais le club de la pointe du Finistère s’est sabordé en phase retour. Et s’est totalement déchiré cette semaine avec l’affrontement virulent entre une vingtaine de supporters et Alex Dupont jeudi. Ce soir, beaucoup de chants hostiles à Alex Dupont sont sortis de la tribune Quimper. Malgré le soutien de son président, il y a peu de chance de revoir le Dunkerquois sur le banc brestois la saison prochaine.

Pourtant, en janvier, la situation des Rouge et Blanc paraissait idyllique. Au prix d’un mercato hivernal rempli de promesses (Courtet, Adnane, Hamdi, Pelé), Brest faisait figure d’épouvantail. Mais à force de parler de montée dans l’élite, les Brestois se sont vus trop beaux, trop forts. Aujourd’hui, c’est trop tard, le couperet est tombé. Les Brestois peuvent encore finir 4es mais qu’importe, l’échec de cette saison 2014-2015, où nombre d’acteurs de Ligue 2 voyaient Brest monter, est bien là et hantera les hommes d’Alex Dupont la saison prochaine.

En tous les cas, l’heure est aux regrets. Le président Kermarec déclarait, en août, vouloir « jouer les premiers rôles ». Brest l’a fait, mais a manqué de gaz dans le dernier 100 mètres. Car même minable sur certains matches, le club était toujours dans la course jusqu’à ce soir. Mais à force de « jouer la montée, sans vouloir la jouer », dixit Grougi, Brest ne peut s’en prendre qu’à lui-même. S’il avait suivi la dynamique de Troyes, il serait monter. Il y avait la place. L’an prochain, au lieu du PSG, de l’OM ou de l’OL, c’est donc contre des Créteil, Laval et autre Clermont que Grougi et compagnie devront digérer cet échec… Et retrouver un état d’esprit étiolé ces dernières semaines.

Pierre Léziart

Pierre Léziart

Etudiant en journalisme à Lannion, chroniqueur sur Radio TTU, passionné de sport. #SB29 Suivez-moi sur Twitter ou consultez mon CV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.