LA TEUF – C’est quoi ?

Rave, free party, fête libre ou encore teuf, il y a bien des mots pour définir ces soirées. Que sont-elles exactement, qu’est ce qu’on y fait et qui organise ? Des teufeurs qui viennent taper du pied devant les caissons posés par les sound system. Facile à dire !  Décryptage pour les moins initiés.

Le mouvement techo se regroupe autour d’une passion commune, la musique. Elle est constituée elle-même de différents genres: Trance, Goa, Psychédélique, Hardcore, Psychore … Autant de variétés que de participants, appelés dans le jargon, les teufeurs. Plusieurs amateurs et producteurs de musique techno se sont regroupés et forment les sounds-system, ce sont eux-mêmes qui sont la plupart du temps à l’initiative des raves. Les sound system se mettent donc en quête d’un lieu pour organiser la rave, ils invitent les teufeurs a participer et se donnent rendez vous. Les sound-system arrivent sur le lieu, sortent les enceintes de leurs camions, les déposent et branchent tout leur matériel. La fête peut alors commencer. Les soirées sont souvent ornées d’éclairage et décorations pour mettre les participants dans l’ambiance. En résumé cela paraît simple.

Trois maîtres mots

La liberté, c’est ce que prône le mouvement et c’est donc ce credo qui régit les règles des raves. Dans ce genre de soirée, les règles sont simples. Tout le monde peut venir sans discrimination ou jugement, de l’avocat au chômeur et du lycéen au retraité. L’entrée n’est pas contrôlée, entrée et sortie à volonté, pas de fouilles  et encore moins de tenue exigée. Les autres règles sont tout aussi simples mais se forment plus comme un esprit teufeur. Les trois mots qu’il faut connaitre sont autogestion, respect et gratuité . Autogestion regroupe tout ce qui est relatif aux substances licites et illicites. Que ce soit drogues ou alcools, le teufeur est tenu de se gérer lui même et d’être responsable.  Respect des lieux et des personnes, le lieu en jetant ses déchets dans des poubelles disponibles sur le lieu et en nettoyant le site à la fin de la teuf. Le respect des personnes en n’étant ni violent, ni insultant. Et enfin le dernier, gratuité. Les teufs sont en général gratuites, cependant il peut y avoir un paf (une donation) demandé à l’entrée ou sortie qui peut être de 2 à 5 euros.

Comment y aller ?

En voiture en vélo, à dos de chameau ou à pied, ce n’est pas le moyen de locomotion qui est important, mais surtout comment savoir où se rendre… Les teufs sont souvent illégales et donc tenues dans des lieux gardés secrets jusqu’au soir même de l’événement. Le but est alors d’avoir l' »info » du lieu. Pour cela, il suffit soit d’en avoir une juste en bas de chez soi et de s’y rendre ou alors de connaître quelqu’un qui va en rave, il vous y emmènera ou vous enverra un message pour vous tenir au courant des lieux et des dates. Le réseau est important car les infos se passent de bouche à oreille, par flyers ou sms.

Une bande de drogués qui font du bruit toute la nuit, un préjugé ?!

Les teufeurs s’offusquent de ce genre de discours mais comprennent les « victimes collatérales » des raves au niveau bruit. Les enceintes (mur de son) sont souvent très puissantes, plusieurs dizaines de kilowatts. Ce qui donne à des dizaines de kilomètres du BOUM BOUM BOUM BOUM incéssant.  Une bande de drogués ? Grande question qui taraude les non-initiés. « Moi ça me ferait peur d’aller là-bas avec tous ces drogués », un discours assez répandu. Mais qu’en est-il vraiment, les teufeurs se défendent: « Il n’y a pas plus, ou autant, de drogues que dans n’importe quel autre soirée, comme les festivals et boîte de nuit ». Il est vrai que lorsque l’on entre en teuf, les premiers mots que l’on peut entendre sont des vendeurs de drogues qui proposent leurs prods (produits). Mais la consommation de drogues est largement exagérée par les critiques du mouvement. Beaucoup de festivals et boites de nuit ont compté dans leurs participants des morts d’overdoses, le constat n’est pas plus alarmant dans les teufs. Le fait est que la drogue n’est pas tabou en rave, chacun fait ce qui lui plaît en tout état de cause, devant les autres ou non et il ne sera pas jugé pour ça. C’est donc une des raisons pour laquelle les teufeurs se retrouvent jugés de drogués, ils ne cachent pas qu’il y ait ces substances dans leurs soirées.

Charlotte Billault

Latest posts by Charlotte Billault (see all)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.