EAG-ASM 3-3 – Jocelyn Gourvennec : « Je me suis fâché à la mi-temps »

À l’issue de la rencontre (3-3), qui a vu son équipe revenir trois fois au score, Jocelyn Gourvennec, le technicien guingampais a tiré un bilan plutôt positif du match, mais aussi du début de saison de l’En Avant.

Jocelyn Gourvennec était satisfait du point pris par ses joueurs. © Photo PQR Ouest France

Que retenez-vous en premier, la réaction de votre équipe ou ses errements défensifs ?

Je retiens d’abord le positif, évidemment. Le fait de revenir trois fois au score contre cette équipe qui est une équipe de haut niveau en France. Après, c’est sûr qu’on prend, je pense, trois buts largement évitables, avec des erreurs d’appréciation, de couverture, des mauvais choix… On a quand même très mal défendu sur les trois buts. On ne prend pas trois buts sur du talent ou sur des choses qui sortent de l’ordinaire. Je me suis fâché à la mi-temps parce que ça ne me convenait pas du tout. J’ai « dégoupillé ». On était poussifs, on avait de la volonté mais on était souvent en retard. Et puis il y a eu quand même une réaction en deuxième mi-temps. On a été plus saignants, plus dynamiques et je pense qu’à un moment on a pris l’ascendant. Le troisième but aurait pu nous assommer définitivement et puis finalement les joueurs sont encore allés chercher avec beaucoup de ressources ce point qui est un bon point contre une équipe européenne. Il y a eu plein de choses dans le match, je pense que les deux entraîneurs auront plein de choses à dire à leurs joueurs, moi en tout cas je le ferai. Mais en même temps, quel caractère !

On sentait Monaco prenable, qu’est-ce qui vous a manqué pour l’emporter ?

On n’a pas réussi, comme contre Marseille il y a quelques semaines, à emballer le match et à rester extrêmement saignants et dynamiques. On avait quand même été assez régulier dans notre jeu de passe, dans notre capacité à faire mal à l’adversaire. Là, on a été un peu plus en dent de scie tout au long du match. Il y a eu de bonnes choses mais on a raté des choses faciles. Pour les deux équipes, c’était un match décousu mais le principal c’est ce point pris.

Treizième après 8 journées, avec un calendrier difficile, c’est un bon bilan ?

On a dix points, on en prend 10 sur 15 possibles (sur les 5 derniers matches) en jouant à Paris, contre Marseille, Monaco, à Nice et contre Ajaccio. Ce n’était quand même pas cadeau. Je trouve que le bilan n’est pas mauvais, loin de là. Il nous reste un match avant la mini-trêve, à l’extérieur à Troyes, ce ne sera pas facile contre un promu. On essaiera d’en prendre encore trois. Mais on est là, on répond présent. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.