FESTIVAL – Nördik Impakt fête sa 17ème édition

Samedi 24 novembre, au parc des expositions de Caen, avait lieu la nuit de clôture du festival Nördik Impakt. Les festivités ont débuté mercredi 21 octobre. Pour la 17ème année consécutive, festivaliers et artistes se sont rassemblés autour de sets électroniques et puissants. Retour sur le fameux festival normand.

Une vingtaine de milliers de personnes a dansé toute la nuit au Cargo, à Caen. © Maud Gautier

Une programmation à la hauteur

Ayant débuté trois jours auparavant dans la ville de Caen, le festival se termine au parc des expositions, partagé en trois scènes ; électro stage, klub et bass music. Au programme : de nombreux artistes de musique électronique, mais également techno et house comme les célèbres Vitalic et Boys Noize ou encore Rodhad.  Toutes les places n’ont pas été vendues, mais si le festival n’affiche pas complet, la foule a pu, au moins chauffer la salle. Dès 23h00, Recondite lance les hostilités avec un live liant ambient, deep house et techno, de quoi mettre tout le monde d’accord. Il est suivi dans la soirée du français Vitalic et conclut son set sur son fameux morceaux « Stamina ». Le public est déchaîné.

Au fil de la soirée, on change d’ambiance en passant sur de la drum’n bass au côté de Calyx & TeeBee en featuring avec LX One sur la scène Bass Music. La soirée se révèle donc à la hauteur des attentes. Seul hic, l’impossibilité de trouver un programme du festival après 23h00, déjà tous en rupture de stock.

Des festivaliers motivés

L’ambiance bat son plein, les festivaliers sont au rendez-vous et semble tous déterminés à passer une bonne soirée. Léo, 18 ans, originaire de Tours est là pour profiter : « m’éclater et kiffer le son entre potes ».
La musique semble au centre de toutes les attentions. Un peu moins, lorsqu’au cours de la nuit, on remarque en traversant les différentes scènes, qu’une partie des festivaliers écoute un live sans savoir de quel artiste il s’agit. C’est face à Recondite, que certains d’entre eux pensent écouter le set de Vitalic. À 4h, ils sont, malgré tout, nombreux à danser et se déchaîner sur les sons techno mixés par le bavarois Rodhad qui clôture le festival avec deux heures d’un live plus qu’envoûtant. Nördik se termine en beauté par des musiques électroniques qui laissent leur empreinte sur les murs du parc des expositions de Caen. Un festival définitivement propre à la culture électronique, mêlant différents genres et personnalités.

Maud Gautier

Latest posts by Maud Gautier (see all)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.