TENNIS – Benoît Paire : « Ce sera une belle année »

L’Open Brest Arena, c’était LE retour du tennis de haut niveau à Brest, seize ans après la première victoire professionnelle de Roger Federer sur l’Open de Bretagne. Le croate Ivan Dodig est devenu le premier vainqueur de ce nouveau tournoi. Victoire face à la star montante du tennis mondial, le Français Benoît Paire qui n’a fait qu’accroître sa popularité ! Débarrassé de ses blessures au genou qui l’ont éloigné des courts en 2014, il pointe actuellement à la 21e place mondiale au classement ATP. C’est la meilleure performance de sa carrière. Interview.

© Photo Elen Rius
© Photo Elen Rius
© Photo Elen Rius
© Photo Elen Rius
© Photo Elen Rius
© Photo Elen Rius
© Photo Elen Rius
© Photo Elen Rius
© Photo Elen Rius

A 13 ans, vous devez faire un choix entre vos deux passions : le foot et le tennis. Vous choisissez donc le tennis, pourquoi ?

Benoît Paire : Je jouais bien au foot et au tennis du coup il a fallu faire un choix. Et ça c’est fait facilement parce que pour le foot il fallait que je parte dans des centres de formation loin de ma famille. J’étais très proche de ma famille du coup j’ai choisi le tennis.

« Je ne serai jamais super calme »

 

Vous déclarez souvent ne pas pouvoir vous contrôler sur un terrain. Comment l’expliquez- vous ?

Depuis tout petit je m’énerve beaucoup. Là je m’énerve beaucoup moins en ce moment. C’est aussi pour cela que je pense avoir progressé. Après, ça fait partie de moi de toute façon je ne serai jamais super calme. Je n’ai pas forcément fait un travail sur moi-même mais j’ai juste beaucoup discuté avec mon entraîneur, ma famille et les personnes qui sont proches de moi. Ça me fait évoluer.

On se souvient tous de votre sortie sous les sifflets du public à Bercy en 2013. Ne pensez-vous pas que votre caractère vous donne une image de « mauvais garçon » ?

Il y en a qui m’aime bien et il y en a qui ne m’aime pas. C’est pour tout le monde pareil. Je préfère être comme ça plutôt que d’être tout lisse et tranquille. Mais en dehors du court je suis quelqu’un d’assez calme et discret. Sur le terrain on me voit comme quelqu’un de nerveux, mais dans la vie je ne suis pas du tout comme cela.

140e au début de saison, 23e actuellement*, comment expliquez-vous une telle remontée ?

J’ai été blessé, ça m’a fait du bien de revenir à la compétition, de gagner des matchs, d’enchaîner. Et voilà ça s’est fait naturellement et je suis surtout content de plus être blessé.

Quel est votre objectif en cette fin de saison ?
C’est une fin de saison où je n’ai pas grand-chose à jouer à part le fait de progresser au classement, mais quand on part de 140e mondial et qu’on se retrouve à la fin de l’année 23e déjà, c’est quand même exceptionnel. Honnêtement, il n’y a pas eu beaucoup de joueurs qui ont su et pu le faire. Finalement, c’est que du bonus. Dans tous les cas, ce sera une belle année.

* Au moment de l’interview, Benoît Paire était classé à la 23e place mondiale.

Thomas Roignant

Thomas Roignant

Thomas Roignant

Latest posts by Thomas Roignant (see all)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.