SPECTACLE – Stéphane Guillon a conquis le public lannionnais

C’était samedi 14 novembre, à 20 h 30, dans une atmosphère particulière en France et au Carré Magique à Lannion que Stéphane Guillon a présenté son nouveau spectacle, « Certifié Conforme ». Cet ancien de France Inter a également tenu à rendre hommage aux victimes des attentats de Paris, survenus la veille.

 

Le Carré Magique était comble, 850 personnes sont venues assister au spectacle. L’ambiance était pesante aux abords de la salle. Des dispositifs de sécurité Vigipirate sont déployés à l’entrée. Une fois à l’intérieur, Stéphane Guillon arrive sur scène, avec un message particulier. En vue de l’état d’urgence décrété par le président de la République, Guillon et son équipe ont discuté longuement avant de proposer le spectacle aux Lannionnais. « Nous avons hésité, avec le directeur du Carré Magique, à savoir si nous allions jouer ce soir, à cause des évènements tragiques qui ont bouleversé la France », a précisé l’humoriste, à peine arrivé sur scène. Il rajoute que le texte de son sketch a quelque peu été modifié par rapport à celui de la veille, joué à Loudéac. L’humoriste repart ensuite derrière les rideaux, sous les applaudissements du public. L’émotion est palpable dans la foule, ce spectacle est un bon moyen de rendre hommage aux victimes des attentats.

Sans gêne, pour ne pas changer

Habitué à le voir assis, depuis son retour dans l’émission « Salut les Terriens », animée par Thierry Ardisson sur Canal +, c’est une autre personne que l’on découvre, debout, et proche du public. Stéphane Guillon dégage une aisance naturelle et commence son nouveau sketch par une remise en question de sa propre personne. Pour ouvrir le show, il se questionne, se remémore ses différents accrochages avec les personnalités politique et du PAF. « Depuis que Sarkozy est parti, je n’ai plus personne sur qui me défouler », confie-t-il au public. Une forme d’autodérision, suivie rapidement de différents petits sketchs sur les sujets controversés de la société. Les plus marquants sont sûrement ceux qui portent sur Daesh et la loi Leonnetti où son humour noir s’illustre avec finesse et délicatesse. Tout le monde le dit, il va souvent trop loin pourtant le public rit et applaudit à chaque vanne de l’humoriste.
Ses imitations de François Hollande et de Nicolas Sarkozy amènent encore plus de diversité à ce nouveau spectacle. Après « Petites horreurs entre amis », « En avant la musique » et « Liberté (très) surveillée », « Certifié conforme » porte donc bien son nom. Stéphane Guillon atteint les limites et vient titiller la frontière de ce qui est jugé comme conforme.

Antoine Irrien

Journaliste en formation à l'IUT de Lannion. Président de Report Ouest.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.