EAG – SDR : Guingamp à deux points de la zone de relégation

Défait à domicile par Reims (1-2), l’EAG ne gardera pas un grand souvenir de cette rencontre, à l’image de son entraîneur Jocelyn Gourvennec, très négatif en conférence de presse d’après-match.

© Photo David Ademas – Ouest-France

« Un match où rien ne va, une cata à tous points de vue. Deux occasions et demi : on prend deux buts, une soirée à 10 cartons, c’est la pire soirée que j’ai vécue depuis que je suis à Guingamp », résumait Jocelyn Gourvennec. Pour l’entraîneur guingampais, la soirée de ce mercredi 2 décembre, n’a pas été une réussite. C’est la première défaite au Roudourou depuis le 15 août dernier (face à Lyon, 0-1).

Gourvennec décrit « une première mi-temps très mauvaise. On a joué avec le frein à main, on n’a pas réussi ce qu’on fait d’habitude. » Pourtant, après l’ouverture du score de David Ngog pour le Stade de Reims (14e), Yannis Salibur – en vue en première période, notamment à travers de nombreux centres- avait égalisé sur un coup-franc très lointain transformé en but gag par le gardien adverse, Kossi Agassa (45+3e). « Le but nous a aidés à nous remettre à l’endroit. »

« Le match a basculé en début de 2e période avec l’expulsion de Yannis (Salibur, ndlr, à la 51e minute pour un deuxième avertissement), exclusion qui me parait injustifiée ». Juste après ce fait de jeu, Ngog avait récidivé pour doubler la mise en faveur des Champenois (54e). « Mais les joueurs ont été exemplaires », à l’image de gros efforts pour égaliser jusque dans les derniers instants et des occasions qui auraient pu mériter mieux (notamment Sorbon de la tête à la 92e).

Jimmy Briand blessé à l’ischio-jambier

Au-delà de la défaite guingampaise, les supporters bretons – qui n’ont pas hésité à siffler leurs protégés au coup de sifflet final – retiendront la blessure de Jimmy Briand. Le deuxième meilleur buteur rouge et noir (trois buts), sorti avant la mi-temps (40e, remplacé par Nicolas Benezet), souffre du muscle de l’ischio-jambier gauche selon Jocelyn Gourvennec. « Si c’est une lésion, on le revoit en janvier », a déclaré le coach à propos de son attaquant international français (5 sélections).

L’EAG aurait pu se passer de la probable absence de l’ancien Lyonnais, à laquelle on peut ajouter la future suspension de son coéquipier exclu Salibur, à un peu plus de deux semaines du derby à domicile face au Stade Rennais (19e journée, 19 décembre). D’ici là l’En Avant aura eu l’occasion de se ressaisir (sur les terrains de Bordeaux et de Montpellier) après ses deux dernières défaites, la raclée subie à Saint-Etienne ce week-end (3-0) n’ayant pas été effacée. Et à propos de la zone de relégation qui n’est maintenant plus qu’à deux points du club (14e), Gourvennec a déclaré : « ce sera la bagarre. Nous on sait ce que c’est de se bagarrer pour ça. »

 

Jérémie Baron

Latest posts by Jérémie Baron (see all)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.