INOX PARK – 20 000 fêtards et 13h de son

Pour sa 7ème édition le 3 septembre dernier, le festival Inox Park a accueilli 20 000 festivaliers. Crée par Joachim Garraud en 2010, le programmation du festival a évolué au fil des ans afin de se tourner vers un nouveau type de public.  Avec quatre scènes, l’événement en plein air est devenu une référence à Paris, en rassemblant plusieurs communautés.

 

Le festival commence dès 11 heures. À peine levé, il faut déjà y aller. Le temps de faire un before dans un parc à quelques minutes de l’Île des Impressionnistes, à Chatou, et il est déjà 15 heures. Dans la file d’attente – bloquée à cause d’un colis suspect – les festivaliers se poussent et commencent à s’impatienter. La surveillance a été renforcée pour cette édition. Une fois les portes du festival franchies, la foule se divise entre les quatre scènes EDM, techno, bass music et trance. La plupart des personnes se dirigent vers la Yellow stage, scène EDM et une des plus populaires.  C’est celle qui a la capacité d’accueil la plus importante. Tout autour, des flammes et des danseurs animent le show. Toutes les scènes sont proches les unes des autres. Mais bien insonorisées. A deux pas de cet endroit se trouve la Green stage où nous passerons l’après-midi. Le décor, par rapport aux autres scènes est minimaliste. Cela n’empêchera pas Adam X, Perc & Truss, Dax J, Alex Mine, Bas Mooy, Kr!z et Romulus de faire danser les parisiens tout au long de la journée à coup de techno industrielle. Tout au long de la journée, cette scène s’est remplie peu à peu jusqu’à devenir noire de monde à la tombée de la nuit.
Retour en images sur cette édition.

(Toutes les photos sont de ©Manon Lebrun)

L’objectif de l’appareil photo sorti, les festivaliers posent devant l’appareil. Ce groupe de lycéenne est venu depuis Paris, à 30 min en RER.

Le belge Kr!z a livré un set de techno sombre.

A 16h30, Bas Mooy prend le contrôle des platines. Les festivaliers sont de plus en plus nombreux. Après une bière au bar, nous sommes de nouveau d’attaque pour terminer la journée.

Les traditionnelles lettres de l’Inox Park sont postées devant l’entrée et sont devenues un endroit phare où les festivaliers aiment se prendre en photographies. Certains personnes laissent leurs prénoms et quelques mots marqués au feutre.

Ces festivaliers reviennent tout juste de la Yellow stage où de la poudre colorée a été jetée un peu plus tôt dans la journée.

Adam X est derrière les platines. L’artiste allemand, pionnier de la techno new yorkaise livre un set où le BPM secoue les festivaliers les plus fatigués. Juste après, Dax J mixera pendant 2 heures.

Le festival finit à 23h45. Plus que 4H30 avant que les portes du festival se referment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.