Foot. Ligue 1 : Guingamp reprend sa marche en avant

La joie des guingampais après le but de Privat © Photo : Joel Le Gall / Ouest-France

A l’occasion de la 9ème journée de Ligue 1, l’EAG a dressé les dogues lillois sur sa pelouse (1-0). Jamais vraiment inquiétés, les costarmoricains engrangent trois points importants. Une victoire synonyme d’une 5ème place provisoire au classement.

Guingamp s’est rassuré. Après deux défaites en championnat, les hommes de Kombouaré se sont relancés face à une équipe lilloise toujours plus en difficulté. Le match ne restera pas dans les mémoires, mais l’essentiel est là. Auteur d’un match correct, l’EAG a géré ce qui ressemblait à un match piège grâce à un but de Sloan Privat, à la demi heure de jeu. A la suite d’une énième percussion de Salibur, Deaux servait parfaitement dans la profondeur un Jimmy Briand altruiste, qui offre sur un plateau un but à Privat, marquant face au but vide.

Le plus dur était fait. Du moins, c’est ce que les guingampais croyaient. Après un « début de match timoré », pour reprendre les termes du défenseur lillois Sebastien Corchia, les dogues se sont réveillés. Seulement deux minutes après le but des locaux ( 34ème min ) , Naïm Sliti voyaient son coup franc dévié du bout des doigts par le gardien adverse sur la transversale. Le danger ne tarda pas à revenir sur la cage de Johnsson lorsqu’Eder, à la 36ème minute, hérita d’un ballon à l’entrée de la surface et envoya une frappe lourde repoussée du menton par le gardien suédois. Jamais deux sans trois pour les lillois. Peu avant la mi-temps, Obbadi, idéalement servi par Mavuba, choisissait à tort de contrôler son ballon et était repris de justesse par l’arrière garde guingampaise. Un manque cruel d’efficacité des lillois comme souvent depuis ce début de saison. « On doit être plus tueur devant le but », regrettait Corchia.

 Guingamp tout en gestion

Après la pause, l’intensité est retombée sur le terrain, mais pas dans les tribunes. D’un côté, des guingampais plus serein qu’en fin de première période tiennent le score tout en maîtrise. De l’autre, une équipe lilloise en manque d’inspiration offensive et de réalisme. Les statistiques parlent d’elles mêmes :sur cinq tirs tentés en deuxième période, tous ont fuis le cadre. Frustré par ce manque d’efficacité, Lille a commis beaucoup de faute d’agacement, 21 au total.

Après une quinzaine de minutes à leur avantage, les lillois, comme résignés, ont peu à peu laissés Guingamp prendre le dessus. Par deux fois, Jimmy Briand manquait de donner l’avantage aux siens.

À la 69ème d’abord, lorsque qu’il chipait le ballon à Sankharé, au point de penalty, et voyait sa frappe rasée le poteau droit de Enyeama. Puis, six minutes plus tard, quand sa tête fut détournée en corner. Les vingt dernières minutes sont contrôlées assez aisément par les guingampais, qui auraient même pu finir en beauté par l’intermédiaire de Mendy. Mais ce dernier perd son duel avec le gardien lillois, envoyant le cuir à côté. Sur le dégagement d’Enyeama, l’arbitre siffle la fin de la rencontre et libère les supporters guingampais.

Avec cette 6ème défaite en neuf matchs, Lille n’avance pas et reste dans la zone de relégation.

Les notes

Guingamp

Johnsson (7) : Match solide du portier guingampais qui a su maintenir le score lors du temps fort lillois.

Ikoko (5) : Peu en vue offensivement, mais plutôt solide défensivement bien que bousculé par la percussion de Sliti.

Sorbon (5) : En difficulté dans les airs face à Eder, il livre une prestation correcte

Kerbrat (6) : Propre dans ses interventions, jamais débordé.

Marcal (7) : Virevoltant sur son côté, il est l’initiateur de bon nombre d’occasions guingampaises.

Sankoh (4) : Un match terni par des pertes de balles dangereuses au milieu de terrain, qui auraient pu coûter chères à son équipe.

Deaux (6) : Précieux dans la récupération, toujours dans les bons coups.

Coco (5) : Souvent coupable de mauvais choix, il aurait pu bénéficier d’un penalty sur une poussette de Civelli.

Salibur (8) : Sans contestation le meilleur joueur ce soir. Il a fait tourner la tête aux lillois par sa vitesse et son sens du jeu.

Briand (7) : Il a illuminé le jeu, en offrant toujours des solutions à ses coéquipiers : « Briandissime ».

Privat (5) : Prestation sauvée par son but, qui « Privat » les lillois d’un précieux point.

Lille

Enyeama (5) : Impuissant sur le but guingampais, le portier lillois n’a pas eu à s’employer dans le reste de la partie.

Corchia (5) : Peu en vue offensivement, correct défensivement.

Civelli (4) : Agacé et agaçant, souvent mis à mal par Briand

Soumaoro (5) : Un match moyen.

Béria (3) : Dépassé défensivement, pour preuve le but part de son côté

Amadou (5) : Un petit match, il n’a pas vraiment pesé dans l’entre-jeu

Mavuba (4) : Aucune influence sur le jeu, le capitaine n’a pas montré la voie.

Obbadi (3) : Oh bah dit, donc t’as raté ton match toi !

Bissouma (3) : En difficulté pour sa première titularisation, beaucoup de mauvais choix.

Slitti (7) : Contrairement à Bissouma, il a été à la hauteur pour son premier match, à l’origine de toutes les actions dangereuses lilloises

Eder (5) Sifflé à chacune de ses prises de balles, parfois maladroit le portugais s’est démené sur le front de l’attaque, en vain.

Les réactions

Antonetti (coach lillois) : « On n’a pas su concrétiser nos temps forts, on s’est trop précipité. Aujourd’hui, on est dans une situation compliquée mais les gars veulent s’en sortir. Il faut persévérer, les écarts ne sont pas fait»

Même son de cloche chez ses joueurs. Sliti déclarait : « On est dans le dur, il faut que l’on soit plus efficace mais j’ai confiance en nous, la roue va tourner.»

Coté guingampais, Kombouaré est satisfait du match : « On fait une belle opération en répondant présent après deux défaites. J’attendais mes joueurs au tournant et je n’ai pas été déçu, si ce n’est par les dix minutes de flottement après l’ouverture du score. »

La feuille de match

Ligue 1 ( 9ème journée ) : EAG – LOSC

Stade : Roudourou

Affluence : 12636 spectateurs

Arbitre : Sebastien Moreira

But ( Passe décisive ) : 32′ Privat ( Briand ) pour Guingamp

Carton Jaune : 18′ Privat

Compositions

EAG : Johnsson, Ikoko, Sorbon, Kerbrat, Marcal, Sankoh, Deaux, Coco ( Mendy 86′), Salibur, Briand, Privat ( Didot 64′ ).

LOSC : Enyeama, Corchia, Civelli, Soumaoro, Beria, Amadou, Mavuba ( Benzia 76′), Obbadi (Sankhare 68′), Bissouma (Amalfitano 68′), Sliti, Eder.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.