Rennes tenu en échec par Angers

©Jérémy Nédélec

Les rennais ont laissé filer deux points précieux qui semblaient pourtant acquis. Devant au tableau d’affichage et en supériorité numérique, les Rouge et Noir ont été punis de leur manque de réalisme, en fin de match.

Le Roazhon Park n’a pas encore connu la défaite cette saison en Ligue 1. Mais l’équipe de Christian Gourcuff, décimée par les blessures (Saïd, Ntep, Prcic, Bensebaini), ne devait pas se manquer face à Angers.

Le début match est équilibré, les tentatives rennaises ne parviennent pas à bousculer le bloc angevin alors bien en place. C’est sur sa première occasion dangereuse que Rennes débloque la partie : Baal percute plein axe et sert Sio dans la profondeur. L’attaquant élimine le gardien angevin et conclut du gauche en taclant le ballon (21’). L’Ivoirien est récompensé de son bon début de match. Un clin d’œil à la légende Laurent Pokou, ancien buteur ivoirien du Stade Rennais décédé le 13 novembre dernier.

Devant au score, Rennes laisse Angers développer son jeu. Ndoye manque l’égalisation sur une tête que Costil dégage miraculeusement sur sa ligne. Rennes se fait peur et manque le break à deux reprises : Adrien Hunou tente sa chance des 20 mètres, sa frappe du droit vient s’écraser sur le poteau de Michel. Puis, Grosicki rate le 2-0 sur une reprise à bout portant juste avant la mi-temps.

Angers sanctionne Rennes à neuf

Le SCO revient avec de bonnes intentions en seconde période. Mais à la 57 ème, Giovanni Sio, au duel avec Thomas, s’écroule à l’entrée de la surface. Carton rouge pour Angers.

Incapable de profiter de l’avantage numérique, Rennes reste à la merci des Angevins qui n’abdiquent pas. Christian Gourcuff fait rentrer le jeune Adama Diakhaby pour amener de la percussion à l’attaque rennaise. En vain. Sous une pluie battante, Angers se montre dangereux à l’approche du dernier quart d’heure.

Sur un ballon perdu par André non loin de sa surface, le jeune attaquant ivoirien du SCO Nicolas Pepe enroule une superbe frappe du gauche des 20 mètres qui trompe Costil. Les hommes de Stéphane Moulin sont récompensés de leur bonne deuxième mi-temps. Rennes peut s’en mordre les doigts.

L’histoire est belle pour le buteur angevin Pepe, qui était tout proche de tromper Costil…lors de Côte-D’ivoire-France, pour sa première sélection avec les Elephants !

En toute fin de match, Pedro Henrique manque une occasion en or de redonner l’avantage aux rennais après un déboulé côté gauche. Le capitaine du SCO Ndoye est expulsé, laissant son équipe à neuf. Mais Angers repart du Roazhon Park avec un point.

Si Stéphane Moulin s’est dit « fier du match de ses joueurs», Christian Gourcuff était plus amer, pointant un manque de maîtrise et de maturité chez ses joueurs.

Rennes est toujours invaincu à la maison, mais laisse filer deux points importants. La saison est encore longue, mais les Rouge et Noir devront bien mieux gérer leurs matchs pour être intraitable à domicile, et accrocher le wagon pour l’Europe.

Jérémy Nédélec

Antoine Irrien

Journaliste en formation à l'IUT de Lannion. Président de Report Ouest.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.