Les revenants font gagner l’En Avant de Guingamp

Salibur (à gauche) et Didot (centre) viennent féliciter le buteur Benezet. Crédit photo eaguingamp.com

Pour sa première victoire de l’année en Ligue 1, l’EA Guingamp s’est imposé 2-1 face à l’Olympique Lyonnais, samedi soir, au Roudourou. Une victoire acquise grâce au retour du duo Benezet-Salibur.

 

« Il n’y a pas de plus beau retour » . Les propos d’Antoine Kombouaré résume parfaitement la pensée du héros du soir : Nicolas Benezet. Près d’un an après sa dernière titularisation en Ligue 1, le numéro 10 guingampais a été le principal artisan de la victoire des « rouge et noir ». Passeur décisif puis buteur, Benezet a prouvé qu’il était totalement remis de sa tenace pubalgie.

Benezet leur a tout fait

Positionné en tant qu’ailier gauche dans le 4-3-3 guingampais, le natif de Montpellier a d’abord été en difficulté, à l’instar de son équipe. Très vite menés au score après un mouvement d’école conclu par Alexandre Lacazette (9’), l’EAG s’est réveillé. C’est premièrement sur des coups de pied arrêtés que Guingamp s’est approché des cages de Lopes, en vain. Alors les costarmoricains s’en sont remis à leur arme fatale face aux « gros » : la contre-attaque. D’abord à la demi heure de jeu quand Benezet, centrait en retrait pour Diallo qui, d’un plat du pied petit filet, trompait Lopes pour l’égalisation.

Salibur le facteur x

Trois minutes plus tard c’est Salibur, finalement resté à Guingamp après son transfert avorté du côté d’Hull City, qui allait faire basculer la rencontre. Après avoir récupéré un ballon dans les pieds lyonnais, le numéro 19 était lancé dans la profondeur. Seul face à deux lyonnais, le gaucher mystifiait ses adversaires directs avant de déposer le ballon sur la tête de Benezet qui trompait Lopes à bout portant. 2-1. Guingamp venait de renverser la situation. Après le match, Salibur ne tarissait pas d’éloges sur son coéquipier : « J’étais certain que Nico serait un bon apport pour nous. C’est toujours facile de jouer avec lui, il sent les coups. Aujourd’hui, il nous fait gagner en signant une passe décisive et un but. »

Une réussite retrouvée

Les locaux ont ensuite « fais le dos rond », comme l’avouait Baïssama Sankoh. En seconde période, Guingamp a retrouvé une solidité défensive qui lui faisait défaut dernièrement. L’EAG a également renoué avec une certaine forme de réussite. Outre les deux buts sur les deux seuls tirs cadrés, Guingamp a également bénéficié d’un arbitrage favorable, chose rare ces derniers temps. Lyon aurait en effet, pu bénéficier d’un pénalty pour une main de Deaux dans la surface (83’) mais M. Schneider en décidera autrement. « Une victoire très importante », pour reprendre les mots de l’entraineur guingampais, qui permet à l’EAG de remonter à la 8ème place du classement avant d’affronter Bordeaux, concurrent direct à l’Europe, lors de la prochaine journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.