L’Acid de Tripalium s’invite au 1988 live club

 

 Depuis quelques temps un nouvel acteur se fait progressivement une place dans l’underground rennais : Tripalium records. Implanté dans le paysage techno parisien, le label part à la conquête des terres bretonnes, et il frappe fort avec une première « Acid Avengers » en Bretagne. « Acid avengers », c’est une série de soirées connues de la scène parisienne depuis qu’elles existent en 2014 et « qui met à l’honneur les sons hallucinés qui ont fait l’âge d’or de la rave ». Retour sur l’événement de la semaine passée…

 

 

La venue de Emmanuel Top à Rennes était très attendue. Considéré comme l’un des principaux protagonistes de la scène acid française des années 90, sa venue à Rennes fait salle comble : plus de place en ligne et les rares disponibles sur place sont rapidement écoulées.

 

@ Groove

Son DJ set suit celui du DJ rennais, ANTWN qui inaugurait donc à domicile la soirée à travers des tonalités acid, techno ou encore Drum n’ bass.

Quand Mr Emmanuel Top prend la relève, les tracks cultes s’enchaînent, l’ambiance monte, la salle est remplie mais on peut tout de même se trouver un coin pour danser tranquillement sans déranger personne, même si lors de ces soirées on aimerait pouvoir pousser les murs du club rennais.

On peut saluer la proximité que le DJ garde, après de nombreuses années de carrière, avec son public. Il lève constamment les yeux vers celui-ci, tâtant les réactions après chaque transition, et prendra même du temps à la fin de son set pour serrer des mains, prendre des photos…

Le DJ TONOTOPY conclut la soirée qui se terminait à 6h. C’est à travers une acid plus lourde et brutale que TONOTOPY s’illustre et donnera la note finale de la soirée. Le DJ sort d’ailleurs un EP « acid avengers » qu’il partage avec l’anglais Dez Williams . Plus que de simples soirées, acid avengers est un label depuis 2015, ayant pour but de faire connaître et reconnaître la scène acid française….

Acid Avengers records c’est aussi une vraie identité visuelle, les graphismes sont de qualités, pour les chanceux sortis à 6h15 du 1988, des affiches sont distribuées… Une déco sympa signée Prozeet.

 

© Acid Avengers records

 

Tripalium records nous réserve d’autres surprises après cette soirée réussie dont le prix était dérisoire (5 ou 7 euros seulement) ! Leurs prochains rendez-vous seront à l’Antipode le 13 mai aux côtés de la team « cheuvreuil » pour une soirée « 100 % » live !

 

Maxence Billon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.