Salibur et Briand assoment Dijon

Samedi soir, Guingamp accueillait Dijon dans le cadre de la 36ème journée de ligue 1. Les bretons ont écrasé les dijonnais 4 buts à 0 au stade du Roudourou. Les deux principaux acteurs de cette large victoire ont été Yanis Salibur et le capitaine Jimmy Briand, avec chacun un doublé et une passe décisive.

Le réalisme guingampais a fait la différence

Si pour les joueurs d’Antoine Kombouaré, ce match présentait peu d’enjeu, mis à part se rassurer après trois défaites de rang. C’est, au contraire, un match capital pour les visiteurs, lancés dans la course au maintien. C’est donc des joueurs dijonnais galvanisés par l’enjeu que Guingamp pensait recevoir au stade Roudourou. Malgré un début de match convaincant se sont bien les bretons qui se voient récompenser dès leur première occasion. Salibur profite du laxisme de marquage de la défense pour servir idéalement Briand qui trompe Reynet d’un plat du pied droit. Déjà 1 à 0 après 4 minutes de jeu, premier acte du festival offensif de la paire Briand-Salibur. La motivation dijonnaise du début de match semble avoir prit un coup, c’est maintenant Guingamp qui prend le match en main et pense doubler la mise sur un coup franc de l’inévitable Yannis Salibur qui vient s’écraser sur la transversale (12’). Les hommes de Dall’oglio ont toutes les peines du monde à repousser les assauts bretons emmenés par sa doublette infernale .(19’;21’) La première véritable action dijonnaise arrive à la 28ème minute par l’intermédiaire de Kwon mais trop simple pour Johnsson. Les visiteurs se lâche enfin et inquiètent de plus en plus le portier guingampais.(30’; 35’) Les dijonnais pensent être récompensés de leurs efforts juste avant la pause quand Loïs Diony, accroché pas Bodmer, s’écroule dans la surface, rien pour monsieur Chapron, le banc dijonnais fulmine.

La duo guingampais achève Dijon

Après l’entracte, Briand et Salibur compte bien rejouer les premiers rôles dans ce match mais c’est Dijon qui continue de voler la vedette dans ce match en se procurant les meilleures occasions de cette deuxième mi-temps. Le duo breton ne l’entends pas de cette oreille et se met en marche pour présider à eux deux ce match. Le deuxième acte est une combinaison sublime, cette fois c’est Briand qui sert Salibur, ce dernier s’en va ajuster Reynet d’une frappe enroulée. (2-0, 55’) Les hommes de Dall’oglio ont prit trois coups derrière la tête mais cette fois plus d’entracte, les Guingampais reviennent déjà sur la scène. La faible défense dijonnaise a bien du mal à contenir les attaquants adverses. C’est cette fois un jeune acteur qui s’illustre, Marcus Coco, ce dernier vient provoquer Chafik sur le côté gauche de la surface, le défenseur est en retard, Monsieur Chapron juge que ce n’est pas du cinéma et désigne le point de pénalty. Le capitaine de la troupe, Jimmy Briand, décide de laisser son partenaire le plus talentueux ce soir tirer le penalty. Salibur se présente donc face au portier dijonnais et sans trembler conclue le troisième acte. (3-0, 59’) Pas le temps de respirer ni de rebondir pour les visiteurs que les bretons exploitent encore les largesses de la défense dijonnaise. Sur un énième contre Kerbrat lance Briand sur la droite qui se présente face à Reynet et réussi à glisser la balle au fond en deux temps, fin de l’acte quatre. (4-0, 64’) La dernière partie du spectacle sera moins emballante avec un Dijon résigné et un Guingamp qui fait tourner. Fin du spectacle, Guingamp peut exulter auteur d’une excellente prestation, porté par ses deux acteurs principaux, les hommes de Dall’oglio, quand à eux, n’ont été que de simple figurants tout au long de la soirée.

Briand-Salibur portent Guingamp

Les deux acteurs principaux de cette victoire n’ont pas été décisifs que pour ce match mais ils ont été les joueurs guingampais les plus performants cette saison.

Jimmy Briand a marqué ce week-end son 12ème buts cette saison ajouté à cela ses 5 passes décisives, c’est sa meilleure saison dans l’élite. Avec ce doublé contre Dijon, il dépasse également la barre des 100 buts toutes compétitions confondues. (101 buts) Le capitaine guingampais est très apprécié du club et les supporters lui l’ont prouvé ce samedi en scandant « Briand à Guingamp ». En effet, l’attaquant français est en pleine négociation de son contrat avec Guingamp. Son entraîneur l’a loué après le match et n’a pas caché son envie de le voir rester en terre bretonne en conférence de presse : « Briand se bonifie à travers le temps, son expérience bénéfique pour l’équipe, il possède des qualités humaine c’est unexemple pour tous. On ne peut lui reprocher sa combativité, son mental, sa force de caractère c’est une grande chance qu’il soit avec nous la saison prochaine. S’il reste c’est message fort pour le groupe de la saison prochaine. » Le joueur ne s’est, quand à lui, pas autant avancé sur ce sujet : « Je ne sais pas si je serais à Guingamp l’année prochaine, on est entrain de voir ça avec le club, je ne veux pas donner de fausses joies aux supporters. » Briand est également très aimé dans le vestiaire, à l’image de son compère d’attaque Yannis Salibur : «  Je connais bien Jimmy, c’est un très bon joueur et c’est quelqu’un de très généreux, il redouble d’appels c’est un plaisir pour ceux qui jouent avec lui. Il est au service de l’équipe, je lui ai demandé de me laisser tirer le penalty, il a accepté. » Le club et les supporters attendent désormais avec impatience le choix de son attaquant vedette.

Quel avenir pour Salibur ?

« Yannis doit faire ce genre de performance tout les week-ends » c’est ce qu’a déclaré Antoine Kombouaré en conférence de presse d’après match, très content de la prestation de son joueur il estime que Salibur « doit être un pallier au dessus pour pouvoir partir dans un grand club ». En effet, le joueur ne s’en cache pas et le club le sait, son objectif est de partir pour prendre une autre dimension dans un bon club mais pour partir dans un bon club il faut enchaîner les bonnes performances et cela a été son défaut cette année. Avec 8 buts et 4 passes décisives en 33 matchs joués cette saison, Salibur n’a pas des statistiques à hauteur de son niveau bien que ses performances soit louées par les supporters et même ses coéquipiers : « C’est facile de jouer avec un joueur comme Yannis, il fait beaucoup pour l’équipe. Yannis est comme mon petit frère c’est pour ça que je lui ai laissé mon penalty, je suis content quand il marque. » déclaration de Jimmy Briand après le match contre Dijon. L’attaquant français partira surement de Guingamp cette saison, reste à savoir où.

 

Réactions

Guingamp

Kombouaré (entraîneur de Guingamp) : On était dans le dur après trois défaites de suite, sept buts encaissés, zéro marqué,on était dans le doute. On avait un effectif amoindris pour ce match et en face c’était une belle équipe qui va de l’avant et se procure des situations. On a su marqué les buts au bon moment, en deuxième mi-temps on a des espaces après on a des espaces et c’est la qu’on excelle. Ce soir, la réussite était de notre côté, c’est la récompense des efforts, on a été réaliste. On se positionne pour remplir notre objectif, finir dans les 10. Il ne faut pas se mentir, le maintien est grâce au parcours à domicile, quand tu as la confiance chez toi c’est plus facile.

Briand : Il était important de réagir, on voulait se rassurer et faire plaisir à nos supporter et on l’a fait avec bon match et un bon score, on s’est vite remis dans le bon sens.

Les statistiques c’est bien, mais ce n’est pas le plus important pour moi.

Salibur : la réussite, la semaine dernière occasion franche mais ça rentrait pas, on a emballer le match très vite,, il y a des matchs où on est passé au travers, je pense que cette année on aurait pu mieux faire, très facile de jouer avec un joueur comme ça qui multiplie les appels

Dijon :

Dall’oglio (entraîneur de Dijon): On a très mal débuté, on a oublié les fondamentaux et à l’arrivée on le paye cash, on est ridicule. Ce que j’observe sur ce match c’est très peu de respect des consignes misent en place, on ne ressemblait pas à une équipe qui joue le maintien. On a perdue énormément de duels, on a été très tendre, on a sautillé, trottiné sans mettre d’impact. Aujourd’hui on prend une giffle, la première de la saison, qui n’arrive pas au bon moment, j’attends une grosse réaction. Je suis très déçu, comme mes joueurs je me sens ridicule, c’est inadmissible à ce moment de la saison, rôles inversés. Tout ce qu’il ne fallait pas faire on l’a fait, il nous reste deux matchs il est temps de y aller de prendre conscience, on manque de caractère, les joueurs n’ont pas été assez à l’écoute des consignes, je suis très en colère. Il y a des garçons qui ne savent pas ce que c’est qu’être professionnels, il faut arrêter de penser qu’à soi.

Feuille de match

Ligue 1 : 36ème journée

Stade : Roudourou

Arbitre : Tony Chapron

Affluence : 13 055

Buts  : Briand (4’ , 64’ ) ; Salibur (55’, 59 sp)

Compositions

Guingamp

Johnsson – Ikoko – Sorbon – Bodmer – Kerbrat – Deaux – Didot (De Pauw 86’) – Diallo – Salibur (Privat 81’) – Coco (Blas 71’) – Briand

entraîneur : Antoine Kombouaré

Dijon

Reynet – Hadadi – Loties – Varrault – Chafik – Abeid – Lees-Melou – Balmont (Amalfitano 62’) – Kwon (Sammaritano 62’) – Diony – Tavares (Rivière 73’)

entraîneur : Olivier Dall’oglio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.