Le voyage aux Francofolies de La Rochelle

@ Elisa Pitort

Au rythme des vagues et de la musique. Au programme : des stars comme Renaud, -M-, DJ Snake ou  encore Julien Doré sur la scène Jean-Louis Foulquier, le soir, à partir de 19h. Les artistes ont partagé leur énergie et le public le leur a bien rendu.

@ Elisa Pitort

TALISCO

Connu pour sa chanson « Keys », il était présent sur la scène du Théatre Verdière. Le chanteur plaît apparemment à tous : femmes, hommes, enfants, jeune et moins jeune. Avec lui, le public s’est levé et a profité de l’énergie présente dans la salle.

BERYWAM

Dans l’attente de DJ Snake, les Francofolies ont fait la surprise de présenter au public le groupe de BeatBox « BERYWAM ». Un talent à couper le souffle, une énergie sans nom. Le groupe a su faire le show, à la hauteur des artistes plus attendus dans la soirée.

FIONA WALDEN

Gagnante du prix « Coup de Coeur Club Francos », Fiona Walden s’est présentée sous les yeux des festivaliers, le 16 juillet, sur la scène Jean-Louis Foulquier. Elle vient d’un univers américain, entre mélancolie désertique et singularité western. Avec sa voix unique, la chanteuse a envoûté le public.

Sur la scène Jean-Louis Foulquier tous les soirs à 19h, le public pouvait assister à la représentation de grands noms de la musique française.

IMANY

La chanteuse a commencé la soirée dans un univers militaire et en offrant une magnifique performance, avec pour grande invitée, une voix roque et envoûtante.

CAMILLE

Le public semblait intrigué, il faut reconnaître que sa musique est atypique et apparemment difficilement au goût du public. Camille a donné avant tout du spectacle, vivante et entière, elle a invité quelques personnes à monter sur scène pour danser « la bourrée ». Une performance qui n’a pas manqué pas d’ambiance.

LAMOMALI DE -M-

Le seul et l’unique. Grand moment, Matthieu Chedid a mis en avant ses artistes, le partage est son maître mot sur scène. Lamomali de -M- a dominé la soirée des Francofolies.

JULIEN DORÉ

Être connecté au public, voilà la raison de la présence de Julien Doré aux Francofolies. « On se regarde mutuellement », il ne parle pas de carrière musicale mais de chemin artistique.

Le soir suivant était rythmé sous une musique électro. Des invités grandioses, un public en furie, la soirée s’annonçait grandiose.

OFENBACH

Offenbach a ouvert le bal, avec un public qui se bousculait déjà. Les deux amis parisiens ont dévoilé une deep house sensuelle au sonorité rock.

MAT BASTARD

Venant du groupe Skip the Use, Mat Bastard était en solo. Il a fait danser les festivaliers sur ses hymnes énergiques, engagés, et rock’n’roll. Le public a d’ailleurs participé à sa folie : « Le coté gauche vous allez à droite et la droite à gauche. Le milieu, vous êtes dans la merde ». Mat Bastard a bien ambiancé le festival.

PETIT BISCUIT

Jeune homme de 17 ans, Mehdi Benjelloun de son nom de scène Petit Biscuit, a su faire danser le public avec sa musique électro, éclectique et inspirée des musique du monde. Vous le connaissez sûrement pour son titre « Sunset Lover » qui a fait un carton sur les ondes mais également sur la scène des Francofolies. 

S-CREW

L’ambiance change, le style change. Groupe de rap originaire de Paris, formé de plusieurs amis, S-Crew était apparemment très attendu par le public des Francofolies. Les confettis sont tombés et le groupe s’est invité dans la foule avec de grosses bulles gonflables. 

DJ SNAKE

Pendant la performance de BERYWAM, la scène préparait l’arrivée de William Grigahcine alias DJ Snake. Le décor mis en place était celui de Coachella, un grand festival de Californie. Lui aussi a su faire bouger le public. « Content d’être chez soi » DJ Snake voyage beaucoup, son succès le mène vers les plus grands.

Le dernier soir des Francofolies, partagés entre tristesse de la fin et bonheur d’avoir participé à un festival comme celui-ci, les festivaliers ont su apprécier les derniers concerts.

GAUVAIN SERS

Il était le premier à entrer sur scène, connu pour son titre « Pourvu », il a fait la première partie de la tournée de Renaud. C’était sa première fois sur la grande scène des Francofolies, « J’aime beaucoup être sur scène grâce au partage des émotions avec le public ».

TRYO

Groupe mythique de la musique française aux influences reggae. Qui n’a pas dansé un fois sur une chanson de Tryo ? Le public s’est déchaîné sur la performance du groupe, l’Hymne de nos campagnes et plus encore. 

VIANNEY

Grand auteur-compositeur-interprète français, Vianney a tous les talents. « N’attendez pas les musiciens, il n’y en a pas ». Effectivement, Vianney était l’unique musicien de sa performance. Au seul son de sa guitare, Vianney a crée sa musique. Il a envoûté le public, qui chantait à l’unisson. 

RENAUD

Le public des Francofolies l’attendait : bandanas rouge, t-shirt à son effigie. Renaud est arrivé sur scène. Le public ne s’est pas arrêté de chanter qui n’a fait qu’un avec la voix roque du chanteur.

Elisa Pitort

Pour découvrir le festival en vidéo ->

https://www.youtube.com/watch?v=2P6lmRenZZ4

(@ Lisa François)

Etudiant en journalisme à l'IUT de Lannion et directrice de la publication de Report Ouest pour l'année 2017-2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.