Guingamp s’offre le Celtico avec la manière

Guingamp s’est imposé 2-0 dans le Celtico, face au Stade Rennais. Un succès acquis en seconde période grâce à des buts de Diallo et Briand. Le derby a notamment été marqué par une ambiance chaude et malheureusement par les perturbations dans le kop de Rennes qui s’enfonce encore un peu plus dans la crise.

On joue la 57ème minute de jeu quand Wahbi Khazri repique dans l’axe et déclenche une frappe lourde du gauche qui vient mourir sur la barre d’un Kalle Johnsson pétrifié. Poussé par son public, Guingamp se lance alors dans une énième contre-attaque. Marcus Thuram déborde sur le côté gauche, fixe Hamari Traoré avant de le déposer sur place. Sa grosse frappe du gauche s’écrase sur la transversale. Opportuniste, Moustapha Diallo pousse inconsciemment le ballon au fond des filets. Comme l’a souligné le coach guingampais après le match, « le football est cruel car on marque sur la plus belle occasion rennaise ».

Avant l’ouverture du score, les hommes de Kombouaré ont pleinement dominé la première période dans le jeu. Ils n’ont néanmoins pas su trouver « la lucidité et le calme pour prendre les bonnes décisions » d’après leur entraineur. Ils auraient pu ouvrir le score dès la première période, mais c’était sans compter sur un très bon Koubek dans les buts adverses, auteur de plusieurs parades (11’, 16’ , 32’ et 45’) Dès les dix premières minutes, Guingamp a su pousser Rennes dans ses retranchements et « a beaucoup sauté les lignes pour jouer dans le dos de la défense, c’est ce qui nous a fait le plus mal » d’après Christian Gourcuff.

Benezet et Didot épatants

Benezet a multiplié les débordements et les provocations sur son côté droit à l’image de son centre pour Marcus Thuram (6’). Mais comme souvent cette saison, Thuram a raté l’occasion de mettre les siens à l’abri dès le début de match. Une minute plus tard, c’est Jimmy Briand qui bute sur Koubek. Les tentatives se multiplie mais le score est vierge à la mi-temps à cause d’imprécisions et de mauvais choix dans le dernier geste de la part des locaux. À l’image d’un Etienne Didot qui aura récupéré un nombre de ballons incalculable et d’un Nicolas Benezet très remuant, Guingamp a montré bien plus de combativité et d’envie que son adversaire du soir.

Des rennais pas à la hauteur de l’enjeu

En seconde période, les rennais reviennent avec de meilleures intentions et mettent enfin le pied sur le ballon. Transparents en première période, ils auraient peut-être pu accrocher Guingamp mais c’était sans compter sur le manque d’expérience et de sang-froid des hommes de Gourcuff. À la 66ème, Khazri est expulsé. Après le match, Jimmy Briand a affirmé que son adversaire « a eu des mots malheureux ». À 10 minutes de la fin, l’ambiance devient de plus en plus chaude et le kop rennais scande alors « Gourcuff démission » avant de tenter de lancer une émeute avec certains supporters guingampais juste après le but du break marqué par Briand à la 89ème, bien servi par Razza Camara, tout juste entré en jeu. Le capitaine guingampais aurait pu enfoncer le clou cinq minutes plus tôt après avoir dribblé Koubek,  mais il perdait l’équilibre devant le but vide.

Après match, Kombouaré s’est dit « très fier de ses joueurs et de l’engagement mis dans ce match, ce qui [lui] a permis de remporter [son] premier derby breton à la maison ». Guingamp n’avait plus gagné un derby depuis le 5 octobre 2013 à Roudourou et cette victoire enfonce encore un peu plus leurs voisins rennais à la 15ème place, à égalité de points (6) avec Dijon, 18ème. Christian Gourcuff n’a pas souhaité parler des problèmes plus personnels : « Je ne vais pas le dire toutes les semaines. Quand ça se terminera, ça se terminera. Le problème n’est pas là. Tant qu’on me dira que ce n’est pas fini, je serais combattif. »

Feuille de match

9ème journée de Ligue 1 – Guingamp – Rennes : 2-0.

Stade de Roudourou.

Arbitre : Frank Schneider.

Affluence : 15 902 spectateurs.

Guingamp : Johnsson – Ikoko, Sorbon, Kerbrat, Tabanou (Eboa Eboa 86’) – Blas, Diallo, Didot – Benezet (Camara 80’), Thuram, Briand © (Privat 91’). Entraîneur : Antoine Kombouaré.

Rennes : Koubek – Traoré, Nyamsi, Gnagnon, Baal © (Tell 73’) – Bourigeaud, Lea Sliki (Figueiredo, 45’), Amalfitano, Maouassa (Janvier 80’) – Khazri, Mubele. Entraîneur : Christian Gourcuff.

Buts : Diallo (57’), Briand (89’).

Avertissements :

Jaunes:

EAG : Diallo (17’), Benezet (38’), Didot (92’)

Rennes : Moussa (4’) Lea-Sliki (45’), Khazri x2 (65’)

Rouge : Khazri (65’)

 

Amaury Lebeault

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.