Guingamp n’avance plus

Au terme d’un match mouvementé et accroché, l’En Avant de Guingamp et le SCO d’Angers se sont neutralisés (1-1) pour le compte de la 13ème journée de Ligue 1. Réduits à dix à l’heure de jeu les Guingampais ont tenu le point du nul devant leur public.

Après la gifle (6-0) reçue à Monaco, Kombouaré attendait une réaction, une révolte de la part de ses joueurs. Alors, dès l’entame de match Guingamp donne le ton. Les locaux se projettent vers l’avant et bataillent le ballon sur chaque duel à l’image du tacle très appuyé de Deaux sur Tait (10’).

Au quart d’heure de jeu Guingamp est récompensé de son bon début de match. Après une chevauchée sur le flanc gauche,  Tabanou, bien lancé par Thuram, adresse une offrande à Camara . Seul au second poteau, l’attaquant n’a plus qu’à pousser le cuir au fond des filets. 1-0 pour Guingamp.

Piqués, les joueurs du SCO se remobilisent pendant que les locaux reculent. Les deux formations se livrent un énorme bras de fer et les fautes se multiplient. Sous l’impulsion de Jean-Tahrat , Angers impose sa loi au milieu de terrain et ne tarde pas à égaliser. Aux trente mètres, Andreu prend sa chance. Sa frappe du droit, détournée par Kerbrat, trompe Jonhsson (23’).

Guingamp réduit à dix

Poussé par son public, l’EAG enchaîne les frappes (25’, 32’, 34’ et 37’)  pour reprendre l’avantage mais sans jamais mettre à mal Michel.

Au retour des vestiaires, les Angevins reviennent sur la pelouse avec de meilleures intentions et mettent à mal les locaux. Jean-Tahrat, très en vue ce soir, déclenche une frappe soudaine aux vingt cinq mètres mais Jonhsson se couche bien (48’).

Les milieux de terrain Guingampais sont dépassés par des Angevins plus disciplinés. Comme pressenti, la rencontre ne se terminera pas à onze contre onze. Deaux est exclu pour un nouveau tacle appuyé (61’). L’EAG va jouer à dix pendant une demi-heure et manque de se faire doublement punir. Sur le coup franc qui suit Mangani envoie le cuir dans la lucarne mais Johnsson réalise une superbe envolée pour détourner le ballon.

Un nul qui n’arrange personne

Après de longues minutes sans que rien ne se produise, le SCO réalise un superbe enchaînement à une touche de balle. Sunu se retrouve dans un angle fermé et sa frappe ne trouve pas le cadre (80e). Réduit à dix Guingamp a aussi l’occasion d’inscrire le but du 2-1 mais la tête d’Eboa Eboa passe au dessus. On en reste là. Un nul qui n’arrange personne.

Même si le SCO reste invaincu à l’extérieur cette saison, les joueurs peuvent nourrir quelques regrets. Les partenaires de Romain Thomas n’auront donc pas profité de leur supériorité numérique. Pour le capitaine Angevin son équipe a « manqué d’un peu de folie en fin de match pour faire basculer le score » en leur faveur. Pour son coach, Stéphane Moulin, le sentiment est plus partagé, « il y avait mieux à faire »

Angers stagne au classement et concède un huitième match nul après treize journées. Pour les Costarmoricains le constat est semblable.  Même si l’EAG reste devant le SCO, ce point du nul ne fait pas avancer les rouges et noirs. Pour Antoine Kombouré il y a eu une réaction sur ce match, « Il n’y a que le résultat qui fait défaut. C’est le visage de mes joueurs que je veux voir tout les week-end. C’est un bon point de pris, parce qu’à 10 on a tenu, on a fait bloc. »

L’En Avant pointe à la 14eme place et se déplacera à Marseille la semaine prochaine.

Julien FRENOY

Latest posts by Maxime Oliveira (see all)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.