Tennis – Bordeaux remporte la finale des championnats de France à Lannion

Samedi, les joueurs de l’équipe Villa Prime Rose Bordeaux, entraînés par Michael Llodra se sont imposés 4-3  face au club de Blanc-Mesnil, au terme d’une rencontre très indécise. Le public venu en nombre pouvait également admirer le trophée de la Coupe Davis, exposé à l’entrée du court.

 

Une double attraction

 

Jérémy Chardy et Daniil Medvedev, les têtes de séries de Villa Prime Rose, se sont parfois vu voler la vedette par la coupe d’argent trônant tout près d’eux. Les selfies et photos en famille à côté du trophée de la coupe Davis s’enchainent. L’objet de gloire du tennis français permet de remplir à ras bord les gradins.

 

Michael Llodra et Edouard Roger-Vasselin après la victoire de Villa Prime Rose. @Benjamin Pamiseux

 

 

Une finale au sommet

 

C’est une finale serrée qui a lieu sous les yeux du président de la FFT, Bernard Gucielli. Au terme des quatre matches de simple, les deux club se retrouvent à 2-2. Du côté de Blanc-Mesnil, c’est notamment Quentin Halys (129ème mondial)  qui réussit à s’offrir une belle victoire 6/4 7/6 face à un Jeremy Chardy (74ème) peu à l’aise dans ses initiatives.  Le meilleur espoir russe Daniil Medvedev saura ramener Villa Prime Rose à égalité, en battant Thomas Fabianno 3/6 7/5 7/6 . Ensuite, le premier double est remporté par le club de Bordeaux, mais pour le deuxième, c’est la paire Chardy/Roger-Vasselin qui va s’écrouler en toute fin de match face à Halys et Kravchuk : 6/4 3/6 et 12-10 au super tie break. Les supporters de Blanc-Mesnil, qui enflamment le court pendant toute la rencontre à coups de hola et de claping, sont en transe. “On s’est levés à 6h ce matin pour prendre le bus et venir supporter nos champions” explique en criant un des fans, pour couvrir le bruit de ses amis. “On va tout donner pour qu’ils gagnent le dernier match décisif !” rajoute-t-il un drapeau à la main.

 

Le trophée de la coupe Davis exposé au public du court numéro 1. @Benjamin Pamiseux

 

 

Jusqu’au bout du suspense

 

L’arbitre annonce, la victoire se jouera sur un dernier match de double en dix points. C’est une surprise pour Michael Llodra qui regarde la chaise arbitrale d’un air amusé. Toujours est-il qu’il doit faire un choix ; Jérémy Chardy ne jouera pas le dernier double. C’est Edouard Roger-Vasselin et l’ukrainien Serihy Stakhovsky qui tenteront d’amener la victoire face à  la paire de Blanc -Mesnil Halys/Kravchuk. Pas de surprise, les joueurs se rendent coup pour coup et le suspense devient vite intenable. A 6-6, les supporters révoltés de Blanc-Mesnil poussent toujours plus. Finalement, les deux joueurs de ce club de région parisienne craquent sur leur service et c’est Villa Prime Rose qui rafle le tie break 10-7, et devient champion de France. Explosion de joie pour les joueurs de Michael Llodra qui remportent leur troisième titre. Pierre Roger Vasselin se confie, grand sourire aux lèvres : “ C’est ce genre de rencontre accrochée jusqu’au bout, pleine d’adrénaline, qui font le plus plaisir. Surtout quand elles débouchent sur un titre.”  Repos du champion pour lui, alors que le reste de l’équipe emmenée par Llodra fête la victoire à leur manière, avec une partie de “tennis-ballon”.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.