Guingamp craque face à un Nantes puissance 3

Après une première mi-temps très décevante des deux côtés sauf en tribunes, les Nantais sont montés en puissance samedi soir lors de la 23ème journée. Finalement, Guingamp s’est incliné 3 à 0 contre les Canaris, notamment avec un but de Ngom.

 

Entré en jeu à la 84ème minute de jeu pour remplacer Valentin Rongier auteur d’un excellent match, Santy Ngom s’est offert son premier but en professionnel. Troisième but dans les arrêts de jeu, symbole d’une victoire nette et sans bavure des Nantais. Le jeune Canari reçoit le ballon de Girotto dans la surface de réparation. Il dribble son vis-à-vis d’un crochet extérieur avec sang-froid avant d’ajuster parfaitement de son pied gauche Johnsson. Frappe enroulée qui se loge dans le petit-filet (90+3’, 0-3).

Kerbrat ange gardien guingampais

Bien avant le troisième but nantais, le match est long à se décider. Les deux équipes se neutralisent en première mi-temps. Le premier quart d’heure du match montre une volonté de pressing haut demandé par Claudio Ranieri, empêchant les Guingampais de sortir de leur camp. Les actions se font attendre. Par plusieurs fois, le capitaine guingampais sauve les siens en récupérant des erreurs défensives. Notamment lorsque Rongier vole le ballon à Sorbon dans les vingt derniers mètres. Il lance Sala en profondeur, mais son contrôle est trop long, laissant Kerbrat revenir au bon moment et permettre à son équipe de tenir le 0-0 jusqu’à la pause (21’).

Dubois, le joker offensif nantais

Le long de la ligne de touche, Léo Dubois s’arrache et lance en profondeur Alexander Kacaniklic, tout juste rentré en jeu. Le Suédois tacle et centre en bout de course pour offrir un centre en retrait à Sala qui s’efface pour permettre à Thomasson d’ajuster Johnsson d’un plat du pied (61’, 0-1). Lancé en profondeur par Thomasson, Sala se présente miraculeusement seul face au portier guingampais. Il déclenche une frappe trop puissante qui frôle l’épaule de Johnsson, bien placé et finit sa course sur la barre (83’). À ce moment-là, on pense qu’un retour guingampais est possible. Mais Mustapha Diallo commet l’irréparable juste avant la fin du temps réglementaire. Dubois adresse un corner au deuxième poteau. Diallo, en suspension, dévie le ballon de la main. Pénalty pour Nantes. Sala transforme d’une frappe violente pour tromper Johnsson parti du bon côté (87’, 0-2). Un break qui permettra à Ngom de parachever le succès en contre (90’+3, 0-3). Une victoire qui laisse Claudio Ranieri satisfait du retour en forme de son équipe. « C’est un bon match tactiquement et offensivement de mes joueurs. Nous avons trop gâché en première mi-temps avant de trouver une efficacité devant le but ». En revanche, Antoine Kombouaré inquiet parle « du plus mauvais match à Roudourou de la saison ».

Fiche technique

23ème journée de Ligue 1

Stade Roudourou

Arbitre : Benoît Millot

Affluence : 13 761 spectateurs

EA Guingamp : Johnsson, Ikoko, Sorbon, Kerbrat, Tabanou, Deaux (Blas 77’), Diallo, Salibur (Thuram 64’), Ngbakoto (Benezet 63’), Coco, Briand.

FC Nantes : Tatarusanu, Dubois, Diego Carlos, Pallois, Djidji, Girotto, Khrin (Touré 75’), Bammou (Kacaniklic 56’), Rongier (Ngom 85’), Thomasson, Sala.

But : FC Nantes : Thomasson (61’), Sala (87’), Ngom (90’+3).

Avertissements : EA Guingamp : Diallo (50’), Ikoko (64’) ; FC Nantes : Diego Carlos (17’), Khrin (29’), Pallois (40’).

Nathanaël Braud

Latest posts by Maxime Oliveira (see all)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.