Longueur d’ondes, un festival qui s’écoute depuis 15 ans

Brest accueillait du 30 janvier au 4 février la 15e édition de Longueur d’ondes, le festival de la radio et de l’écoute. Il accueille depuis 2003 des auditeurs passionnés par leurs programmes, des amateurs de créations sonores et les présentateurs des émissions à succès. Retour sur l’édition 2018. 

 

L’émission mythique L’Oreille en coin, diffusée entre 1969 et 1990 sur France Inter, était à l’honneur. (© Maxime James)

 

« Quatre passionnés, très intéressés par ce média, ce sont dit que la radio méritait d’avoir son festival », c’est ainsi qu’Anne-Claire Lainé, coordinatrice de l’événement, raconte l’histoire de Longueur d’ondes. Quinze ans après, l’énergie des bénévoles ne s’est pas éteinte. Avec des rencontres au long court, des écoutes participatives, des expériences sonores ou bien encore avec des émissions en direct, le festival de la radio et de l’écoute fait le bonheur des amoureux du son. « Nous sommes dans une approche humaine et parfois patrimoniale lorsqu’on consacre un rendez-vous sur une émission mythique », indique Anne-Claire Lainé.

Cette année encore, des grands noms de la radio étaient conviés, à l’image d’Augustin Trapenard, animateur et producteur de l’émission culturelle Boomerang sur France Inter. L’échange avec les auditeurs est direct et chaque animateur y va de sa petite anecdote. « Je trouve tous les noms de mes émissions lorsque je fais du vélo », confiait par exemple Denis Cheissoux, animateur de CO2 mon amour sur France Inter. Des émissions ont également été réalisées en direct, comme la matinale d’Édouard Baer sur Radio Nova, ou enregistrées, comme Le jeu des 1000 euros de Nicolas Stoufflet sur France Inter.

Quatre prix pour récompenser la création sonore

« Derrière chaque prix, c’est un segment de la radiophonie éclectique et inventive qui est mise à l’honneur, rien de plus et rien de moins », a déclaré Laurent Le Gall, président de l’association Longueur d’ondes, en préambule de la cérémonie de la remise des prix de cette 15e édition. Ce sont au total quatre récompenses qui ont été décernées samedi 3 février par l’équipe du festival et ses partenaires.

Le prix « Tout court » de la Scam (Société civile des auteurs multimédias) récompense une émission de radio d’environ sept minutes. Il a été remis à Édouard Zambeaux pour Périphérie, l’émission qu’il a produite jusqu’en juin 2017 sur France Inter avant d’être évincé de l’antenne. Elle tentait au fil des saisons de sortir des clichés sur les banlieues. « C’était une émission à laquelle je tenais beaucoup, confie le journaliste, non sans émotion. Nous allons désormais essayer de la relancer sur le web. »

Le prix SACD (Société des auteurs et compositeurs dramatiques)-Longueur d’ondes de la fiction radio d’humour a récompensé l’épisode 2 de la saison 2 de l’émission La préhistoire du futur de Benjamin Abitan diffusée sur France Culture.

Le prix Longueur d’ondes de la création documentaire, catégorie « grandes ondes », a été décerné à deux vainqueurs ex-aequo : Mathilde Guermonprez pour L’autre mère publié sur la webradio Arte Radio et Michel Pomarède pour 13 novembre 2015, mobilisation générale à l’identité judiciaire diffusé sur France Culture. Il s’agit d’abord d’une expérience personnelle pour le premier. « J’ai eu un enfant avec ma campagne, c’est elle qui l’a porté et, suite au « mariage pour tous », j’ai pu faire une demande d’adoption », explique Mathilde Guermonprez. Puis d’une rencontre avec des policiers pour le second. « Ils ont consacré un épisode sur une brigade qui avait travaillé sur la bande son enregistrée pendant l’attentat au Bataclan », explique Perrine Kervran, coordinatrice de l’émission LSD, La Série Documentaire sur France Culture.

Le prix Longueur d’ondes de la création documentaire, catégorie « petites ondes », a quant à lui été décerné à Claire Veysset pour Pedro, « une œuvre faite complètement par hasard » pour la radio associative Jet FM. Le documentaire raconte l’histoire de Pedro qui travaille sur un trottoir au Portugal, créant un rythme sonore singulier. « J’ai eu une conversation avec lui qui m’a intéressé, il m’a marqué et j’ai décidé d’en faire quelque chose », explique l’auteure.

Une mention spéciale a également été attribuée à Emmanuelle Tornero pour Évaluez votre dépendance qui s’inscrit dans le cadre de la revue littéraire et sonore Jef Klak.

Les organisateurs du festival ont annoncé la création d’un nouveau prix, celui de la SACD-Radio Nova-Longueur d’ondes d’écriture de fictions sonores courtes. « Il vise à primer des textes et à offrir aux lauréats les conditions de la réalisation et de la diffusion sur Radio Nova », dévoile Anne-Claire Lainé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.