Guingamp cale de nouveau à domicile

Menés à deux reprises dans ce match, Guingamp a su réagir pour recoller au score grâce à un doublé de Lucas Deaux. Metz engrange un bon point dans son opération maintien, alors que Guingamp s’éloigne encore un peu plus des places européennes.

 

Emmenés par un excellent Lucas Deaux, l’En Avant de Guingamp a accroché le point du match nul en toute fin de match face à des messins qui ont su jouir d’une efficacité offensive, tout l’inverse de son adversaire du soir.
Dès la cinquième minute de jeu, Mathieu Dossevi prend Lucas Deaux de vitesse sur son aile droite et centre au second poteau. Bien que trop long, Nolan Roux parvient à régaler d’un contrôle en porte-manteau. Il sert Milicevic en retrait, qui voit sa frappe instantanée contrée involontairement de la main par Clément Grenier dans la surface. Florent Mollet se charge de transformer ce pénalty, alors que Johnsson dévie le ballon, mais pas suffisamment pour le sortir du cadre.

Action, réaction

Surpris dès le début de la rencontre, les bretons se montrent bien plus entreprenants et développent un jeu de passes beaucoup plus rapide. L’heure est à la révolte pour des Guingampais qui n’ont toujours pas trouvé le chemin de la victoire cette année en championnat à Roudourou. C’est Yannis Salibur qui fait le jeu et qui accélère constamment. A force de persévérer et de semer la panique dans une défense messine n’inspirant pas la confiance, l’ancien clermontois trouve Lucas Deaux sur un magnifique une-deux dans le dos de la défense. Le milieu récupérateur de l’EAG égalise à la 22ème minute de jeu.

Deaux à la rescousse

Solide dans tous ses duels, omniprésent dans la construction du jeu guingampais, mais surtout décisif. Tel est le résumé du match d’un milieu récupérateur à l’instinct de buteur. Alors que Roux redonne l’avantage contre le cours du jeu dix minutes après le retour des vestiaires (1-2), les guingampais doivent encore courir après le score. Après de nombreuses tentatives de Thuram, Ngbakoto, Grenier ou de Salibur, c’est encore une fois l’ex-canari qui sauve son équipe à trois minute de la fin du match.

Auteur de nombreuses parades tout au long du match, Kawashima n’a rien pu faire lorsque Deaux vient pousser au fond des filets une reprise de volée écrasée de Yannis Salibur.

Une inefficacité offensive qui se paye cash

Comme l’a souligné le milieu offensif breton Nicolas Benezet après le match, “le fait que ce soit un milieu de terrain qui doit signer un doublé est preuve d’un réalisme offensif perdu”. Placé à la pointe de l’attaque pour ce match, Marcus Thuram s’est senti assez seul dans un rôle qui n’est pas le sien. L’absence de son partenaire d’attaque Jimmy Briand, suspendu, s’est cruellement faite sentir face à Metz.

Malgré les entrées en jeu de Ludovic Blas, qui a vu Kawashima repousser sa tentative à cinq minutes de la fin, ou encore de Nico Benezet, qui aurait pu donner l’avantage à la 89ème minute, Guingamp sort de ce match avec un seul point et signe son troisième match nul d’affilée en Ligue 1.

Une fin de match tendue

La fin de match a également été marquée par des échanges musclés entre les joueurs guingampais et l’arbitre de la rencontre. Tension ressentie également en bord terrain entre Kombouaré et Hantz. Alors que le coach de l’EAG discute avec le quatrième arbitre, Frédéric Hantz lui demande de retourner dans sa zone technique. C’est de là que part l’accrochage verbal entre les deux hommes. Une échauffourée qui se terminera dans les couloirs de Roudourou avec le mot de la fin pour le kanak ; « Avec les ânes, de temps en temps, c’est bien de leur tirer les oreilles ».

Des tensions logiques car les deux équipes cherchaient les trois points ce soir, mais se quittent finalement dos à dos, sur le score de 2-2.

Guingamp n’arrive plus à relancer la machine et est actuellement 10ème du championnat à quatre points des places européennes, mais aussi à sept points du premier relégable. De l’autre côté, Metz est toujours 20ème avec neuf points de retard sur le premier non relégable.

EAG – FC Metz 27ème journée

Stade de Roudourou

Affluence : 14447 spectateurs

Compositions :

EAG : Johnsson – Ikoko, Eboa Eboa, Kerbrat ©, Rebocho – Deaux, Phiri (Benezet 61’) – Salibur, Grenier (Diallo 83’), Ngbakoto (Blas 70’) – Thuram.

Metz : Kawashima – Balliu, Selimovic, Niakhaté, Lempereur – Mandjeck, Mollet (Rivière 42’), Cohade – Milicevic (Boulaya 55’), Roux, Dossevi.

Avertissements : Balliu (20’), Selimovic (69’), Dossevi (83’) – Ngbakoto (31’), Salibur (75’), Ikoko (77’)

Buts : Deaux (22’, 86’) – Mollet (sp 5’), Roux (56’)

Amaury Lebeault 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.