Guingamp renverse le Rocher

Après un nul inespéré samedi dernier à Lille (2-2), les Guingampais ont de nouveau montré beaucoup de caractère à la maison. Une victoire sur Monaco (3-1) qui s’apparente clairement à la plus belle et la plus aboutie de la saison face à un champion en titre totalement désorienté. Une soirée parfaite pour l’EAG qui retrouve la première partie du classement à l’issue de cette 34ème journée de Ligue 1.

 

Il est 20h lorsque les 22 acteurs sortent du tunnel et entrent sur la pelouse, accueillis par quelques 14 968 spectateurs chauds comme la Breizh. Éblouis par le soleil breton, les monégasques sont vites étouffés par le pressing haut exercé d’entrée de jeu par les hommes d’Antoine Kombouaré. Il semblerait que la fessée reçue dimanche dernier au Parc des Princes (7-1) trotte encore dans les esprits de certains.

Dès le début du match, Clément Grenier crée le jeu et distille de très bons ballons pour aller mettre la pression sur une défense monégasque remaniée. Marcus Thuram se joue d’Almamy Touré à de multiples reprises et se montre le plus dangereux dans ce début de partie. Les Guingampais prennent leur public par les sentiments, et le stade s’enflamme dès les premières minutes de ce match. Après avoir vu sa tête raser la barre de Sy au quart d’heure de jeu, Thuram obtient un pénalty cinq minutes plus tard. En renard des surfaces, il est là pour reprendre un ballon repoussé par le gardien monégasque, mais Jemerson fait une main flagrante sur sa ligne de but. Expulsion directe et logique, Jimmy Briand transforme sans trembler. (1-0)

A partir de ce moment là, on comprend qu’on va vivre une soirée folle à Roudourou. Guingamp en veut plus. Le spectacle continue et commence à virer à la démonstration. L’En Avant propose un jeu tout aussi séduisant qu’offensif. Très reconnaissant du spectacle proposé par leur joueur, le kop pousse et chante avec passion pour entraîner tout un stade qui se transformera au fil du match en orchestre. Probablement grâce à un but venu d’ailleurs de l’Iniesta costarmoricain.

Étienne Didot en mode kapo après la rencontre / Crédit Mathieu Faurie

Etienne Didot en chef d’orchestre

Le milieu de terrain costarmoricain mène la danse avec son but du break, mais aussi avec son exemplarité dans l’entrejeu. A la 34ème minute de jeu, Étienne Didot lance la symphonie au Roudourou. Sur un corner, que dis-je, une galette de Clément Grenier, Didot reprend de volée en dehors de la surface et vient mystifier Seydou Sy.

Le doyen de cette équipe vient montrer l’exemple et faire trembler un stade bouillonnant. Et ce n’est que le début d’une soirée parfaite à Guingamp. Thuram vient concrétiser sa bonne prestation au retour des vestiaires sur un centre de Benezet, que Jimmy Briand laisse intelligemment passer. Il ouvre sa patte droite pour enterrer les espoirs du club de la principauté. Une combinaison symbole d’un collectif guingampais très bien huilé.

L’union fait la force

«Mettre en avant la prestation des joueurs», tel était le discours du coach breton à l’issue de la rencontre. Un entraîneur  épaté par la force collective de son équipe face au second du championnat. Certes, il est difficile voire même impossible de ressortir des individualités de cette rencontre. Après la rencontre, le tacticien guingampais ne mâche pas ses mots et souhaite transmettre tout son bonheur. «Il faut féliciter les joueurs, car ils ont été énormes ce soir. Je suis super fier de la prestation de mes joueurs ! » Sèchement battus à Louis II lors du match aller (6-0), Kombouaré ne cache pas le fait «qu’il fallait se venger». Le message a été entendu et le caractère de ses joueurs, mêlé à cette rancune du match aller ont été la recette gagnante samedi soir.

45 points au compteur, ce succès de l’En Avant les rapproche un peu plus de l’objectif des 50 points. Antoine Kombouaré garde cependant la tête sur les épaules. «L’objectif est simple. Il reste 4 matchs, c’est minimum deux victoires pour atteindre les 50 points, et pourquoi pas plus…».

 

 

Article co-écrit par Julien Frenoy et Amaury Lebeault.

Amaury Lebeault

Latest posts by Amaury Lebeault (see all)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.