Un jaune et vert un peu pâle

C’était un vendredi soir comme un autre pour les Canaris. Ou peut-être pas. Le soir d’un derby contre le Stade Rennais. Rivalité entre l’ancienne et l’actuelle capitale de la Bretagne. Et surtout, l’anniversaire du club. 75 ans d’existence et par conséquent autant d’années de rivalité avec le voisin rennais. La fête aurait pu être plus belle si les Nantais s’étaient imposés (1-1), mais le résultat est anecdotique. Quoique, pour un club qui a tant rêvé sur la scène européenne durant son histoire. Ce match nul est sans doute le dernier espoir qui s’envole. Comme un canari parti en fumée lors du feu d’artifice.

75 ans de légendes

Quoi de mieux qu’un coup d’envoi donné par Raynald Denoueix et « Coco » Suaudeau pour lancer cette soirée d’anniversaire et par la même occasion ce derby. Et comme un anniversaire n’arrive jamais seul au FCN, Nakoulma fête également ses 31 ans. Les deux entraîneurs mythiques du club étaient présents sur la pelouse de La Beaujoire pour donner le coup d’envoi du match. Ils foulaient la pelouse quelques minutes seulement après les joueurs légendes des Canaris. Cette pelouse ornée de deux titres de champion de France après les six gagnés à Marcel Saupin. Avec l’arrivée des gros investisseurs dans le football, ce sera sans doute compliqué pour le FC Nantes de revivre de telles émotions symbolisées par des figures emblématiques du club.

La tribune Loire chante depuis 20 ans

De quoi mettre de bonne humeur la Brigade Loire toujours aux côtés de ses joueurs depuis maintenant près d’un cinquième de siècle. Mais la décision de la Ligue de Football Professionnel d’avancer le match un vendredi soir à 19h30 gâche en quelque sorte la fête. C’est en tout cas le message que les ultras nantais font passer à travers leur banderole.« Ce soir pas de tifo, pas de spectacle… Une programmation pourrie un triste derby. Bienvenue dans l’enfer du foot business ».

©NathanaëlBraud

En plus de ça, des balles de tennis lancées par le kop sur la pelouse après quelques secondes de jeu, laissant La Beaujoire se transformer en Wimbledon pendant un instant. La Brigade Loire faisant ainsi régner l’ordre sur son terrain. Historiquement, ce n’est pas la première fois que cette méthode est utilisée pour les mêmes raisons. En février 2016, le « Mur Jaune » de Dortmund lui, avait quelque peu déteint sur le terrain à l’occasion d’un match contre Stuttgart.

Pas de 23èmecompétition européenne ?

Absent depuis 2005, la réception de Rennes un soir d’anniversaire était l’occasion rêvée de revenir sur ses concurrents pour la course à l’Europe. L’exclusion prématurée de Sala en tout début de seconde période permet aux Rouges et Noirs d’égaliser à quelques minutes du coup de sifflet final. Un but à l’extérieur donc pour le Stade Rennais significatif au niveau européen. Un air de déjà-vu. Une amertume historique. Celle de la dernière élimination contre le Slovan Liberec, suite à un but marqué à l’extérieur par le club tchèque. Pourtant, Claudio Ranieri confiait à Ouest France après le match une certaine confiance. « Tant qu’on ne sera pas mathématiquement hors de la course, j’y croirai, c’est mon caractère. Et j’en attends autant de mes joueurs ».

©NathanaëlBraud

La Beaujoire, un au revoir en couleurs ?

C’était peut-être la dernière date symbolique d’anniversaire dans ce stade construit depuis 1984, à l’occasion des Championnats d’Europe en France. C’est en tout cas ce que le projet du Yellow Park laisse présager. À l’horizon 2022, un nouveau stade avec des intentions architecturales hors du commun. Un écran géant à 380°, un toit rétractable, 7 000 places d’un seul tenant pour le Kop… Rien que ça, laissant La Beaujoire sur le banc de touche. Et cela pour la saison où le club fêtera ses 80 ans. Pour cet anniversaire des 75 ans, les dirigeants avaient prévu un feu d’artifice accompagné d’un spectacle de musique. L’occasion pour le feu d’artifice de prendre le cœur de La Beaujoire et de l’envoyer vers les cieux avant que le toit ne se referme.

Nathanael Braud

Latest posts by Nathanael Braud (see all)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.