Lumières sur le festival Panoramas

Plongé dans l’obscurité, le public du festival Panoramas (20, 21 et 22 avril 2018) entre en transe face à l’immense iceberg lumineux qui trône au fond de la salle. Le clignotement frénétique des LEDs s’intensifie au son de French 79. La structure change d’aspect à chaque remous de basse. Cette installation s’appelle Physis, « un cocon pour accueillir les artistes électroniques » commente Joachim Olaya, membre du collectif Scale en charge de la structure. Rencontre.

Texte et images : Léo Tixador

Leo Tixador

Latest posts by Leo Tixador (see all)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.