« À cris ouverts » : au cœur du musée des beaux arts de Rennes

   « À cris ouverts », c’est le titre de la sixième édition des Ateliers de Rennes qui se déroulait du 29 septembre au 2 décembre 2018.

Créé il y a 10 ans, cet événement met en lumière trente trois artistes. Ce choix est celui de Céline Kopp, directrice de Triangle France à Marseille et d’Étienne Bernard, directeur du centre d’art la Passerelle à Brest.

Les Ateliers de Rennes
À l’origine des Ateliers de Rennes, l’association Art Norac fondée et dirigée par Bruno Caron. En 2006, l’association lance le projet d’une biennale avec pour objectif de mettre en lien le travail en entreprise et le travail des artistes.

Il s’agit ainsi de la première biennale à traiter de l’art et de l’économie. Plusieurs thématiques sont abordées par les artistes comme : le travail, la valeur, la place de l’économie dans nos vies, la pensée de l’avenir etc…

Depuis 2008, les Ateliers de Rennes ont proposé cinq autres éditions :
– 2008 : Valeurs croisées, Commissariat Raphaële Jeune, 45 000 visiteurs
– 2010 : Ce qui vient, Commissariat Raphaële Jeune, 45 000 visiteurs
– 2012 : Les Prairies, Commissariat Anne Bonin, 50 000 visiteurs
– 2014 : PLAY TIME, Commissariat Zoë Gray, 56 000 visiteurs
– 2016 : Incorporated!, Commissariat François Piron, 56 000 visiteurs

Musée des Beaux Arts de Rennes
Les artistes sont nombreux. Artistes de renom ou talents émergents, il était possible d’observer leurs œuvres partout dans Rennes : de la Criée, le centre d’art contemporain à la Courrouze jusqu’au musée des beaux arts. Chacun s’interroge et cherche à repenser notre temps, notre monde.

Au cœur du musée des beaux arts de Rennes constitué en 1794 à partir des œuvres saisies dans les édifices religieux et civils de la ville, le musée des beaux-arts a une collection encyclopédique parmi les plus riches d’Europe. Peintures, sculptures, antiquités égyptiennes, grecques et surtout celtiques, objets d’art provenant de tous les continents, ainsi qu’un exceptionnel ensemble de dessins, tous côtoient Léonard de Vinci, Botticelli, Dürer ou encore Rembrandt.

Au milieu de toutes ces œuvres, l’exposition s’impose dès l’entrée avec les sculptures en bois flottés de Kenzi Shiolkava, artiste brésilien de 80 ans qui vit et travaille à Los Angeles.

©Aurélien Mole

Dans un style beaucoup plus contemporain, l’artiste anglais Dan Walwin qui vit et travaille à Amsterdam a créé une installation spécialement pour « À Cris Ouverts ».

© Aurélien Mole

Avec cette pluralité de pratiques, le musée des beaux arts est le lieu idéal pour accueillir cette édition: « En 10 ans, le paysage culturel rennais a profondément changé, aujourd’hui les initiatives foisonnent. En tant qu’amateur d’art et en tant qu’industriel, c’est pour moi une grande fierté que l’engagement du groupe Norac auprès de la création contemporaine ait pu y contribuer » déclare Bruno Caron, Président d’Art Norac – Les Ateliers de Rennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.